Observer les années "impressionnables" : la socialisation politique des jeunes en milieu rural.

par Alexandre Dafflon

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Muriel Darmon et de Olivier Fillieule.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université de Lausanne , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 13-02-2013 .


  • Résumé

    Dans un contexte de croissante désaffection des citoyens pour la chose politique les questions liées à l’apprentissage de la citoyenneté reviennent au cœur des débats politiques comme scientifiques et concernent avant tout la catégorie « la plus désintéressée », la jeunesse. Ce projet de thèse interroge justement le rapport à l’univers politique des jeunes, en tentant de saisir les logiques concrètes de la socialisation politique des jeunes de 15-25 ans dans des fractions du monde social peu étudiées, les mondes ruraux. Contre l’idée que les apprentissages enfantins perdurent tout au long de la vie et se renforcent avec le temps, la recherche suggère ici que la période qui clôt l’adolescence et ouvre l’âge adulte, « les années impressionnables », est déterminante dans la construction des modes d’identification et d’appréciation politiques du monde social. On se demandera dès lors ce qui se passe à l’issue de la socialisation « primaire » et en amont de ce que les sociologues définissent généralement – et sans que les « bornes » en soient clairement établies – comme la socialisation « secondaire » ? Pour répondre à cette question, l’enquête s’appuie sur une conception non restrictive de la socialisation politique et adopte une démarche résolument qualitative. Face aux explications causalistes et peu convaincantes des études quantitatives, elle propose de déplacer le questionnement de la socialisation « reconstituée » à la socialisation « en train de se faire », tout en adoptant une conception du rapport à la politique qui ne s’en tient pas aux systèmes d’affiliations partisanes et de préférences électorales mais qui prend en compte l’ensemble des schèmes de perception et d’action relatifs au monde politique. Plus concrètement, l’étude sera consacrée à l’observation de la politisation des jeunes ruraux sous l’angle des sociabilités, à partir à la fois d’entretiens approfondis et répétés et sur un dispositif d’observation ethnographique multi situé.


  • Pas de résumé disponible.