Construction du système éducatif et émergence d'une identité nationale au Costa Rica (1914-1948).

par Charlotte Rousseau

Projet de thèse en Civilisation d'Espagne et d'Amérique Latine

Sous la direction de Jean-Louis Guereña.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 05-10-2012 .


  • Résumé

    Dans le champ de l’histoire de l’éducation en Amérique Latine, nombreuses sont les études consacrées à une analyse des politiques éducatives, des méthodes pédagogiques, et des influences idéologiques (citons les travaux de Françoise Martinez, Osorio Vargas, Gabriela Ossenbach entre autres). Petit pays d’Amérique centrale, le Costa Rica n’a fait l’objet de quelques approches générales (Vladimir de la Cruz et J. Salazar, M. Ledesma Reyes, M. E. Dengo). Ce travail se propose donc d’analyser une période n’ayant encore jamais fait l’objet de recherches approfondies dans le terrain de l'histoire de l'éducation au Costa Rica, celle allant de 1914 à 1948. En effet, en 1914 (alors que commence la première guerre mondiale) apparaît pour la première fois au Costa Rica une École Normale, annonçant alors le début d’une nouvelle ère dans l’histoire de l’éducation du pays avec la construction de nombreux édifices scolaires, une politique d’expansion du système éducatif marquée notamment par l’influence du mouvement de l’ « École Nouvelle » auprès des principaux acteurs du système éducatif. Cette dernière également appelée « École active » (Hernández Ligia Angulo) proposait de rompre avec l’éducation traditionnelle, passive et autoritaire. Enfin, l’année 1948 met fin à cette étude avec l’arrivée d’une guerre civile ainsi que la prise de pouvoir par José Figueres Ferrer [1906-1990], correspondant alors à un point de rupture dans l’histoire politique du pays. Le présent projet de recherche vise à présenter le contexte culturel, social et politique du début du XXème siècle en interrogeant l’effet de ce contexte sur l’évolution du système éducatif de l’époque, à analyser l'impact du mouvement de l' « École Nouvelle » dans les transformations éducatives mais aussi dans la construction d’une identité nationale costaricienne. L'étude se propose d'envisager les politiques éducatives mises en place et leur traduction concrète par l'examen des réalités pédagogiques, et notamment des manuels scolaires utilisés.


  • Pas de résumé disponible.