L'apport du contrôle de gestion sociale à la performance des entreprises "cas des entreprises marocaines".

par Sidi Ahmed Benkhayi

Projet de thèse en Gestion

Sous la direction de Franck Brillet.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 12-12-2012 .


  • Résumé

    La crise économique constatée en 2009 et 2010 a touché l'économie mondiale depuis 2008 date où la plupart des pays développés sont entrés en récession suite à une crise financière qui a son origine dans des prêts imprudents pour les acquisitions immobilières aux États-Unis. Cette période de crise est marquée d'une part par les difficultés de trésorerie des banques aussi bien aux États-Unis qu'en Europe et d'autre part, par un ralentissement du commerce international et des menaces de faillite des entreprises voire des états. L’ouverture totale des frontières de notre pays pour le commerce mondiale et l’accord d’association avec l’Union Européenne portant la création d'une zone de libre échange en 2010 sont des évènements majeurs qui ne manqueront pas de modifier fortement les clés de succès des entreprises marocaines dans une période de crise économique marquée par une hausse du chômage et une baisse des prix des produits de base au niveau national et international. Comme le déclare Philippe HERMEL, dans son ouvrage de référence : « l’internationalisation des activités, l’ouverture au marché et à une concurrence plus poussée, l’innovation technologique et productive ont eu des conséquences directes sur le travail, son organisation, sa dynamique à l’intérieur de l’entreprise et , par conséquent, sur les rapports conflictuels ou consensuels qui peuvent s'y instaurer ; d’où des actions tendant à développer les entreprises à travers l’amélioration de l’utilisation des ressources. L’initiative appartient au management». D’où la nécessité pour les entreprises d'avoir un outil de pilotage et de contrôle de plus en plus efficace qui leurs permet d’évaluer leurs performances. « Le pilotage de la performance doit être un compromis entre l'adaptation aux évolutions externes et le maintien d'une cohérence organisationnelle pour utiliser au mieux les ressources et les compétences » . Le contrôle de gestion doit optimiser qualité, coûts, délais, en utilisant tous les outils de résolution de problèmes tels que l'analyse de processus, il doit aussi aider au pilotage des variables de la performance sociale demandée par les parties prenantes.


  • Pas de résumé disponible.