Typographie et postmodernité : une réflexion sur la typographie contemporaine

par Alexandra Ain

Projet de thèse en Arts (Histoire Théorie Pratique)

Sous la direction de Cécile Croce.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Médiation, Information, Communication, Art (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 29-11-2012 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse a pour but d’analyser la typographie contemporaine en partant de la définition des graphistes qui l’entendent comme la forme visible d’une idée. Il s’agit d’analyser la création des formes visuelles, intelligibles ainsi que toutes les réflexions et réactions misent en œuvres pour y aboutir. Cette thèse évoquera la typographie sous un angle plastique et esthétique plus que technique et historique mais aussi une réflexion sur notre ère qui est celle de la postmodernité. En traitant la typographie comme objet d’esthétique, il s’agit de l’interroger a travers un panel d’artistes et de graphistes tel Barbara Kruger ou Stephan Sagmeister. Il s’agit de définir la postmodernité dans le domaine de la typographie par rapports aux autres domaines artistiques. Car s’il existe une typographie postmoderniste, peut on en définir les caractéristiques ? Si oui, quelles sont elles ? La postmodernité étant une réflexion qui semble souvent se retrouver chez les anglo-saxons sous le terme nouvelle vague, il s’agit également de définir ce qu’est la nouvelle vague et ses acteurs comme Jamie Reid ou David Carson. L’analyse de cette thèse s’articule autour de trois grands thèmes : La postmodernité et sa définition qui semble trouver ses origines dans un style architecturale des années 70-80. Ce que la postmodernité exprime face à la modernité. S’agit il d’une rupture, d’une continuité ou d’une crise ? La pensée anglo-saxonne avec la nouvelle vague qui s’apparente a une crise d’opposition peut être considérée comme la réponse postmoderniste associée a la mouvance punk des années 80’ oscillant entre refus des règles et détournement. Et les réflexions et formes qui se regroupent, par l’analyse de différents artistes et graphistes avec notamment l’arrivée de l’informatique. On retrouve parmi ces réflexions : l’illisibilité, la déconstruction, les nouveaux jeux d’espaces qui laisse place a la subjectivité et remet en cause le statut de graphiste et de spectateur a cause des frontières poreuse avec l’art.

  • Titre traduit

    Typography and post-modernity : a reflection about contemporary typography


  • Résumé

    The aim of this project is the analyze of contemporary typography using the definition of the graphics designers who understand it as the visible shape of an idea. It’s question of analyzing the creation of the visual and understandable forms as well as all the reflections and reactions bet in works to end it. This thesis will evoke the typeface under a visual and aesthetic angle more than technical and historic but also a reflection on post modernity era. By treating the typeface as object of aesthetics, it’s questioning it with a panel of artists and graphic designer like Barbara Kruger or Stephan Sagmeister. It’s define the post modernity in the field of typeface in confrontation with the others artistic domains. It is possible to define a postmodernist typeface? If yes, which are these characteristics? The post modernity being a reflection which often seems to find itself in Britain under the term ”new typography”, it’s also a question of defining what is the new typography and its actors like David Carson or Jamie Reid. The analysis of this thesis articulates around three bug themes: The post modernity and its definition which seem find its origin in an architectural style from the 70’. What the post modernity express in front the modernity. Is it a break, continuity or a crisis? The Britain thought the new typography is like a crisis, an opposition, of the modernity, and can be considered as the answer under the influence of the punk sphere during the 80’. Between refusal of the rules and misappropriation. And the reflection and form together, with the analysis of various artists and graphic designer with the particular the arrival of computer. We find among theses reflections: the illegibility, the demolition, the new set of spaces which leaves place for the subjectivity and a new status of graphic designer and spectator cause of the porous borders with art.