La croix et l'épée. Eglise et politique en Argentine et au Chili de Vatican II aux régimes militaires

par Mirko Giancola

Projet de thèse en Etudes politiques


Sous la direction de Gilles Bataillon et de Renato Moro.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università degli studi Roma Tre , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 14-01-2013 .


  • Résumé

    Objet de cette thèse est l’action politique de l’Église catholique en Argentine et au Chili de Vatican II à la fin des régimes militaires des années 1970-1980. Tout particulièrement, je me propose d’analyser la forte divergence entre l’action de l’Église argentine et celle de l’Église chilienne face aux politiques des régimes militaires dans la même période, à la recherche des facteurs qui nous aident à comprendre les raisons de cette divergence. Notre attention sera dirigée vers l’action et la pensée des membres de l’Église dans sa dimension institutionnelle, c’est-à-dire les hiérarchies épiscopales argentine et chilienne tout comme le Saint-Siège. Mon propos est, tout d’abord, d’entreprendre une recherche d'histoire politique et culturelle qui, adoptant une perspective de longue durée tout en tirant parti de la contribution de l’anthropologie et de la sociologie de la religion, s’interroge sur les racines des phénomènes étudiés. Toutefois, à cause de la nature du sujet, cette étude déborde sur le domaine de l'histoire des relations internationales, tout en présentant une approche comparative qui cherche à éviter aussi bien les généralisations des études continentales que les limitations de ceux centrés sur un seul pays. Il s’agit donc d’une recherche interdisciplinaire qui cherche à profiter des apports des différents domaines d’études avec l’objectif de reconstruire le phénomène social dans sa complexité.

  • Titre traduit

    The cross and the sword. Church and politics in Argentina and Chile from Vatican II to military regimes


  • Résumé

    This Thesis analyses the political action of the Catholic Church in Argentina and Chile between the Second Vatican Council and the end of the military regimes in the 1970s and 1980s. In this study, I look at how the Chilean and Argentinian Church adopted divergent approaches towards the policies of the governing military regimes, seeking the factors behind this divergence, and I focus on thought and actions of the Argentinian and Chilean episcopate, and the Vatican. From a methodological point of view, this study aims primarily at a research in the fields of cultural and political history, taking advantage of the contributions of anthropology and sociology of religion, with a long-terms perspective seeking for the roots of the analysed phenomena. Still, being the Catholic Church transnational by nature, this study contributes to the field of history of international relations using a comparative perspective, without which it would not be possible to fully understand the national realities under analysis. This study presents the result of a multidisciplinary research with the goal of rebuilding the studied social phenomena in their full complexity, yet avoiding the generalizations common in continental studies, as well as the limitations of those studies focusing on a national level.