Des hommes et des dieux : approche du polythéisme grec à travers le prisme de l'épopée homérique.

par Manon Brouillet

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Pierre Judet de La Combe.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 28-09-2012 .


  • Résumé

    Notre thèse articule deux axes de recherche : étude de l'épopée homérique et anthropologie religieuse, et se donne pour objectif d'étudier la pratique poétique homérique comme une des formes d'expression du polythéisme grec. Il s'agit de considérer la performance épique comme une mise en pratique de ce polythéisme, au même titre qu'un acte cultuel. Articulant expertise philologique et questionnement anthropologique, une lecture de l'Iliade et de l'Odyssée, permet d'appréhender d'une nouvelle manière le discours qu' « Homère » tient sur les dieux. Les moyens poétiques propres à l'épopée permettent d'explorer les différentes relations possibles entre hommes et dieux. L'étude de plusieurs notions importantes (nomination, représentation et présentification, prière et offrande, etc.) à travers la microanalyse de certaines scènes montre que l'épopée déploie sur les dieux un discours cohérent sur le plan religieux, et non uniquement du point de vue du déroulement narratif. Bien loin de s'opposer à la religion, la poésie est un moyen de la construire: des passages où Arès de bronze résonne sur le champ de bataille, où Athéna fait non de la tête à une offrande présentée à sa statue, où les hommes sont aveuglés, assourdis et asphyxiés quand Zeus se manifeste ne sont pas des métaphores et ne doivent pas être lus comme tels mais des moyens de dire la présence de la divinité dans la sphère humaine. Présence qui est déjà instaurée dans le cadre même de la performance épique et mise en valeur par une invocation initiale dont la portée est autant poétique que religieuse. Notre étude de l’expérience du divin a la particularité de se faire à travers une analyse du discours fortement codifié de l’épopée, auquel nous restituons sa dimension pratique propre. Cette enquête a plusieurs enjeux et nous pensons que son résultat aura un intérêt pour les études homériques mais aussi pour l’histoire antique et pour l'anthropologie religieuse, mettant en avant les dieux représentés en action dans une œuvre poétique. Elle correspond à une nouvelle dimension dans les études du fait religieux qui n’est plus perçu comme système de représentations mais comme expérience vécue.


  • Pas de résumé disponible.