La régulation familialiste de la pauvreté : le cas du Programme Bolsa Família dans la région Nordeste du Brésil

par Flavio Eiro de Oliveira

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Serge Paugam et de Marcel Bursztyn.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universidade de Brasília , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales , en partenariat avec Centre Maurice Halbwachs (Paris) (laboratoire) et de Équipe de recherche sur les inégalités sociales. Paris (equipe de recherche) depuis le 07-12-2012 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet la régulation de la pauvreté au Brésil dans le cadre du Programme « Bolsa Família », une politique sociale de transferts conditionnels de revenus qui cristallise de manière exemplaire le débat et l’expérience vécue de la pauvreté au Brésil. On y explique comment les mécanismes de régulation de la pauvreté interagissent avec les pratiques locales de citoyenneté. En effet, l’accès des pauvres aux droits sociaux et l’exercice de leurs droits politiques sont l’objet d’un processus de régulation par les valeurs familiales dans un contexte de fortes inégalités sociales. Au-delà du fait que l’aide sociale dépende de l’organisation familiale, la mise en œuvre du Programme « Bolsa Família » se fait selon des règles informelles, reflétant les représentations sociales dominantes de la pauvreté au Brésil. De plus, l’octroi des allocations sociales dépend en partie de rapports personnels entre les bénéficiaires et les élus et les candidats politiques. Ces relations varient selon un répertoire d’évaluation des candidats politiques par les bénéficiaires du programme. Ce travail s’appuie sur une étude de cas dans la région Nordeste du Brésil — dans une municipalité moyenne de l’État du Ceará. Une approche ethnographique a permis l’identification de la logique de fonctionnement d’une machine politico-électorale impliquant assistance sociale, élus, assistantes sociales et bénéficiaires. De façon plus générale, cette thèse étudie les interactions qui lient les pauvres à l’ensemble de la société, sous l’angle localisé des enjeux contemporains de la régulation de la pauvreté, et contribue à l’étude de l’utilisation politico-électorale de l’assistance sociale.

  • Titre traduit

    Familialist poverty regulation : the case of the ‘Bolsa Família’ Programme in the Northeast region of Brazil


  • Résumé

    This thesis’ object is the poverty regulation in Brazil within the framework of the ‘Bolsa Família’ Programme, a conditional cash transfer social policy assembling several elements of the debate and the experience of poverty in Brazil. This work explains how the mechanisms of poverty regulation interact with local citizenship practices. In effect, the access of the poor to social rights and the exercise of their political rights are both object of a process of regulation by family values ​​in a context of strong social inequalities. Beyond the fact that social assistance depends on family organisation, the implementation of the ‘Bolsa Família’ Programme is based on informal rules, reflecting the dominant social representations of poverty in Brazil. In addition, the allocation of social benefits depends in part on personalised rapports between the programme’s beneficiaries and political candidates and elected representatives. This work is based on a case study in the Northeast region of Brazil—in a middle-sized municipality of the Ceará state. An ethnographic approach allowed the identification of the logic of operation of a political machine involving social assistance, elected officials, social workers and beneficiaries. More generally, this thesis examines the interactions between the poor and the society as a whole, from a local perspective of contemporary issues of poverty regulation and contributes to the study of the political and electoral use of social assistance.