Interactions entre langage et émotions : approche neuropsychologique et psychopathologique

par Murielle Sollier (Guillery)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Agnès Lacroix.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 02-12-2012 .


  • Résumé

    La modélisation dimensionnelle des relations entre émotions et cognition est actuellement une des préoccupations majeures de la recherche en psychologie, notamment avec le modèle de Scherer(2005). La compréhension des dysfonctionnements neuropsychologiques de patients souffrant de troubles psychiatriques tient une place centrale en psychopathologie cognitive tant sur le plan du langage que sur le plan de la régulation émotionnelle. Si la modélisation des interactions entre les émotions et le langage fait l'objet d'études expérimentales chez les sujets sains, elle est encore peu développée en psychopathologie. Dans ce contexte, ce projet de thèse aura pour objet de déterminer dans quelle mesure des troubles langagiers très fréquemment observés chez des patients atteints de schizophrénie peuvent entraver le traitement émotionnel et dans quelle mesure les troubles émotionnels très prégnants chez les sujets bipolaires peuvent entraver le langage. Nous utiliserons des modèles d'induction d'états émotionnels et des techniques d'évaluation neuropsychologique au cours desquelles le contrôle attentionnel et les processus d'inhibition seront pris en compte. Considérant les données préliminaires sur les interactions entre le langage et les émotions dans les troubles psychopathologies,il paraît pertinent de ne pas négliger l'application des apports de la neuropsychologie dans les méthodes en psychothérapie basées sur le langage et les émotions avec notamment la thérapie Acceptance and Commitment Therapy(Hayes,1991).


  • Pas de résumé disponible.