Les figures de grands prêtres dans l'oeuvre de Flavius Josèphe : une refondation des paradigmes "théopolitiques" du judaïsme sacerdotal

par Julie Ethioux

Thèse de doctorat en Lettres Classiques

Sous la direction de Bernard Pouderon.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Humanités et Langues - H&L , en partenariat avec Centre d'études supérieures de la Renaissance (Tours) (laboratoire) .


  • Résumé

    Ces dernières années, la recherche universitaire a témoigné d’un intérêt croissant pour la grande prêtrise juive et d’une prise de conscience de l’importance du projet original de l’historien juif Flavius Josèphe. Cependant les études sur ces deux sujets restent encore très « balkanisées » et orientées par la spécialisation disciplinaire. Cette thèse propose d’éclairer comment l’évolution de la figure du grand prêtre dans l’œuvre monumentale de Flavius Josèphe permet de comprendre son intention d’auteur : elle constitue non seulement une clé de voute fondamentale du judaïsme ancien, mais aussi une clé de lecture capitale, voire la pierre angulaire du projet de refondation du judaïsme sacerdotal par Flavius Josèphe. En s’appropriant les apports de la pensée politique grecque et les formes d’écriture de la littérature classique, l’historien-exégète juif et prêtre-aristocrate de langue grecque apporte une nouvelle interprétation de l’histoire des grands prêtres et fait émerger une définition de leur rôle théopolitique, absent des sources et de l’histoire étatique. La réflexion autour des paradigmes de la politeia juive apporte une réponse à la crise majeure des institutions dont la stasis des grands prêtres est le symptôme récurrent. Cette thèse d’helléniste vise donc à présenter Flavius Josèphe comme un penseur juif élitiste, conservateur et novateur à la fois, engagé pour la sauvegarde des traditions nationales à travers un projet d’écriture cohérent et ambitieux que les approches trop disciplinaires et fragmentaires laissent inaperçu.

  • Titre traduit

    The Figure of the High Priest in the Works of Flavius Josephus : A Refoundation of the Theopolitical Paradigms of Priestly Judaism


  • Résumé

    In recent years scholarly research has witnessed a growing interest in the Jewish high-priesthood, and has become cognizant of the importance and originality of the project of the Jewish historian Flavius Josephus. Yet studies of these two subjects still remain very «Balkanized» and oriented by academic disciplines. The present doctoral dissertation proposes to show how close attention to the evolution of the figure of the high priest in the monumental oeuvre of Flavius Josephus allows one to understand the (comprehensive) intention of the author. The high-priesthood constitutes not only an essential foundation of ancient Judaism but also a major key to read and interpret the Flavian writings altogether: for modification of the priesthood comprises the cornerstone of Josephus’s project to re-found Judaism. While taking advantage of the heritage of Greek political thought and the literary styles of classical literature, the Jewish historian-exegete and aristocratic priest of the Greek language contributes a new interpretation of the history of the high priests and subtly develops a novel definition—without sources and without precedent in political history—of their theo-political role. Josephus’s reflection on the paradigms of the Jewish politeia provides a response to the major institutional crisis, of which the stasis of the high priests is a recurrent symptom. The present, Hellenist dissertation thus attempts to present Flavius Josephus as an elitist, Jewish thinker, simultaneously conservative and innovative, actively engaged to save and improve national traditions by means of a coherent, highly ambitious literary project, which overly specialized or fragmentary approaches fail to disclose.