Verdi, Muzio et les réformes du théâtre-italien de Paris.

par Ruben Vernazza

Projet de thèse en Musique et musicologie

Sous la direction de Alessandro Di Profio.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 08-11-2012 .


  • Résumé

    Le Théâtre Italien de Paris, dont la production fut entièrement consacrée aux opéras en langue italienne, s'imposa au XIXe siècle comme l'une des institutions lyriques de référence en Europe. Toutefois, ce théâtre n'a pas encore fait l'objet d'une monographie exhaustive. Les travaux de Jean Mongrédien et Janet Johnson se sont surtout concentrées sur les années 1830, avec la présence de Rossini, Donizetti et Bellini. Ce projet de recherche porte sur le rôle du Théâtre Italien de Paris dans la production de Verdi, et notamment sur une phase cruciale de l'histoire de ce théâtre : les années 1870-1876. Pendant cette période Verdi s'implique personnellement dans la gestion du Théâtre Italien, et il y introduit un programme de réforme d'importance historique. Les raisons pour lesquelles Verdi s’intéresse au Théâtre Italien sont essentiellement deux. En premier lieu il souhait reformer ce théâtre car il le perçoit comme le symbole de l'opéra italien en France, voir dans le monde. En second lieu, Verdi souhaite faire du Théâtre Italien « son » théâtre, c'est à dire un théâtre adapté à ses exigences de compositeur. Ce projet de recherche repose sur un corpus largement inédit de documents conservées dans plusieurs bibliothèques françaises et italiennes (l'Istituto Nazionale di Studi Verdiani de Parme, les Archives Nationales et la Bibliothèque de l'Opéra de Paris, les Archivi Ricordi de Milan). Cette recherche contribuera à mieux comprendre l'importance du Théâtre Italien de Paris pour Verdi et vice-verse. Éclairer cette interdépendance entre l'institution et le compositeur permettra également de contribuer aux recherches en cours sur les échanges entre Verdi et le monde musical et culturel français.


  • Pas de résumé disponible.