Mobilité quotidienne et pratiques spatiales des étudiantes à Bordeaux

par Cheikh Marega

Projet de thèse en Géographie humaine

Sous la direction de Yves Raibaud.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités depuis le 16-11-2012 .


  • Résumé

    Plusieurs études contemporaines ont montré que les femmes vivent la ville entre indifférence (journée) et inquiétude (nuit) : les zones de sécurité seront très fréquentées et les zones d’insécurités trop évitées. Ces états de fait nous paraissent être la conséquence du modèle d’aménagement des villes qui continue à renforcer la domination masculine. Partant de ce constat, la question qui se pose, est de savoir, si on doit parler de l’espace public au féminin ou au masculin. Ce qui est à craindre dans cette posture, c’est de réduire les pratiques spatiales d’un sexe (homme ou femme) à une catégorie définitive. De ce fait, dans cette recherche, nous avons choisi, non pas de mener une étude comparative entre les pratiques des étudiantes et celles des étudiants dans l’espace bordelais, mais de nous concentrer sur la grande diversité des habitudes de déplacement des seules étudiantes. La problématique de la mobilité quotidienne et pratique spatiale des étudiantes à Bordeaux fait suite à notre étude (Master 2) sur « la contribution à l’étude de la mobilité quotidienne des étudiantes : l’exemple du campus Pessac-Talence-Gradignan ». Cette étude, fruit d’une passionnante expérience personnelle est au cœur de la réflexion sur la place des femmes dans l’urbain, nous amène à ouvrir de nouvelles perspectives de recherche. Il sera donc question dans la présente étude d’analyser les comportements de déplacement des étudiantes dans l’espace bordelais en insistant sur les questions que voici : - La mobilité quotidienne des étudiantes serait-elle communautaire ? -Dans quelle mesure la dimension spatio-temporelle intervient-t-elle dans la mobilité quotidienne des étudiantes ? -La ville de Bordeaux serait-elle un lieu générateur d’insécurité pour les étudiantes. Ce questionnement conduira notre recherche que nous entendons reposer sur une méthodologie à la fois qualitative et quantitative, optant pour une approche essentiellement empirique.


  • Pas de résumé disponible.