Dynamiques sociales et recompositions territoriales induites par les projets post-conflits dans le département du Pool (en République du Congo)

par Dave MBEMBA SOUEBELET

Thèse de doctorat en Geographie humaine et sociale

Sous la direction de Robert Edmond Ziavoula.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2010 .


  • Résumé

    Ensemble administratif de 13 districts, le département du Pool est un territoire de 33955,2 km², pour une population de 236 595 habitants qui tire à 85% ces revenus des activités du secteur primaire. A la suite des troubles politiques de 1992, entraînant de 1993 à 2003 des guerres, il connaît des ruptures et des crises qui provoquent une situation humanitaire et d’urgence très chaotique. A la faveur d’un accord de paix signé le 11 novembre 2003, il retrouve un regain d’activités. Celui-ci est impulsé par le déploiement des « projets post-conflits » qualifiés d’urgence agricole, de reconstruction, de réinsertion et de développement ; et le rôle joué par d’autres facteurs internes, externes et historiques notamment la proximité de Brazzaville, le développement des petites villes, les bases coutumières, les infrastructures socioéconomiques de base, les migrations de population... Les dynamiques qui en résultent, occasionnent dans les paysanneries des dynamiques sociales et des recompositions territoriales caractérisées par : la recomposition démographique et socio-spatiale des localités grâce à l’accentuation des mouvements migratoire, la dynamique foncière et d’occupation de l’espace, la forte dynamique associative, le remodelage du tissu social, la relance des activités économiques, la dynamique des systèmes et des techniques agricoles, l’évolution et la rupture des sociétés impliquées. Par ailleurs, l’existence de plusieurs zones de conflits et les dynamiques parfois antagonistes émaillons du déploiement des projets post-conflits, nous ont permis de conclure que dans le Pool, il n’existe pas une situation, mais plutôt des situations post-conflits.

  • Titre traduit

    Dynamic social and territorial recombinings induced by the post-conflicts projects in the department of the Pool (Republic of Congo)


  • Résumé

    Together administrative of 13 districts, the department of the Pool is a territory of 33955.2 km ², for a population of 236 595 inhabitants which draws to 85% these incomes from the activities from the primary sector. The continuation of the political disturbances of 1992, involving of 1993 to 2003 of the wars, it undergoes ruptures and crises which cause a situation humane and urgently very chaotic. Owing to a peace agreement signed on november 11th, 2003, it finds a renewal of activity. This one is impelled by the deployment of the “qualified post-conflicts projects” urgently agricultural, of reconstruction, reintegration and development; and the part played by other internal, external and historical factors in particular proximity of Brazzaville, the development of the small towns, usual bases, basic socio-economic infrastructures, migrations of population…The dynamic ones which results, causes about it in the farming communities of dynamic social and of the territorial recombining’s characterized by: the demographic and socio-space recombining of the localities thanks to the migratory stressing of the movements, land dynamics and and occupation of space, strong associative dynamics, the replanting of social fabric, the revival of the economic activities, the dynamics of the systems and the agricultural techniques, evolution and rupture of the implied society... In addition, the existence of several zones of conflicts and dynamic the sometimes antagonistic ones let us enamel deployment of the post-conflicts projects, allowed us to conclude that in the Pool, there does not exist a situation, but rather situations post-conflicts.