Les charniers dans la France du XVIè siècle : spécificités architecturale et iconographiques au temps de la peste

par Amelie Pavia

Projet de thèse en Histoire de l'art

Sous la direction de Guillaume Glorieux et de Robert Marcoux.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 02-12-2012 .


  • Résumé

    L'enjeu de cette thèse dans une perspective large les charniers en France au XVIè siècle : leur spécificité architecturale, leur programme iconographique, leur insertion dans l'histoire de l'art et des mentalités. Les charniers d'Ile et France, des Pyrénées orientales, d'Auvergne, des Pays de la Loire, de Normandie ...sont les derniers exemples de cimetières à galeries, témoins des périodes de peste du XVIè siècle. Ces édifices ont été très peu étudiés et uniquement sous forme de monographies ; il manque encore une étude d'ensemble.Les données restent à ce jour lacunaires, obsolètes voire inexistantes. Il est donc nécessaire de renouveler le sujet par le biais d'une approche inédite. La méthodologie issue de l'archéologie permettre l'analyse historique et architecturale systématique de chaque bâtiment ; ainsi qu'une étude des décors. Elle sera couplée à une approche pluridisciplinaire qui permettra un travail de recherche sur les cimetières à galeries seront analysés dans une perspective comparative en lien avec d'autres édifices de ce genre en Europe et issus de différentes périodes historiques. L'objectif de ce travail sera de favoriser la compréhension fonctionnelle et iconographique de ces charniers afin d'appréhender la sensibilité de l'homme du XVIè siècle au traumatisme de la mort de masse. Le décor serait-il issu d'une tradition iconographique spécifique aux charniers ? Comment ce édifications répondaient-elles à la sensibilité du temps, dans un contexte de mortalité élevée ?


  • Pas de résumé disponible.