La naissance du traité antichrétien chez Celse et son évolution chez Porphyre et Julien

par Gianluca Piscini

Projet de thèse en Littérature grecque

Sous la direction de Bernard Pouderon.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 11-10-2012 .


  • Résumé

    De nombreux ouvrages (à partir du livre, désormais classique, de P. de Labriolle, La réaction païenne, jusqu'à des recherches plus récentes comme Contra Christianos de X.bLevieils) ont été dédiées à la polémique entre païens et chrétiens, et notamment aux auteurs anciens qui ont étudié et critiqué le christianisme, dont les plus célèbres sont Celse, Porphyre et l'empereur Julien, tous les trois auteurs de traités antichrétiens. Il apparaît en effet que la polémique antichrétienne trouve son expression la plus accomplie dans leurs textes polémiques, qui se caractérisent pour la variété des armes et des tons employés. Si la critique a bien signalé ces faits, elle n'a pas approfondi la question, se limitant à remarquer la complexité de ces ouvrages et la difficulté de les classer dans le système des genres littéraires de l'époque ; quelques recherches en revanche abordent des aspects particuliers de ces ouvrages, sans les étudier dans l'ensemble, ni, surtout, les comparer entre eux. Je me propose donc une étude globale des fragments des traités antichrétiens de Celse, Porphyre et Julien. Pour chaque auteur, je me concentrerai non seulement sur les arguments employés, mais aussi sur leur agencement et sur le lexique utilisé contre les adversaires, afin de dégager (pour autant que ce soit possible pour des textes fragmentaires) la stratégie polémique mise en œuvre par chacun pour attaquer le christianisme. Je comparerai également de manière détaillée les choix respectifs de chacun des trois auteurs, car les différences dans leurs arguments et dans leurs stratégies permettront de saisir l'évolution de la littérature antichrétienne. Mais il conviendra d'étudier ces stratégies aussi en rapport avec la littérature polémique de l'antiquité: cela permettra aussi bien de mieux comprendre le développement des traités antichrétiens, que d'en apprécier les traits caractéristiques par rapport à d'autres textes du même genre. De ce point de vue, les autres ouvrages de Porphyre et Julien, souvent polémiques ou traitant des questions religieuses, seront un terme de comparaison important pour l'étude de leur polémique contre les chrétiens. Par ailleurs, une étude détaillée du Contre les Chrétiens de Porphyre et de ses rapports avec les traités de Celse et Julien, mais aussi avec le reste de l'œuvre du philosophe de Tyre, pourrait apporter des nouveaux éléments à la difficile question de la paternité des fragments porphyriens conservés dans le Monogénès de Macarios.


  • Pas de résumé disponible.