Alternance codique ou code switching arabe / wolof au Sénégal

par Cheikh tidiane Ndiaye

Projet de thèse en Arabe

Sous la direction de Elisabeth Vauthier et de Abdelfattah Nissabouri.

Thèses en préparation à Rennes 2 en cotutelle avec l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 02-12-2012 .


  • Résumé

    Cette étude a pour principal objet de cerner l'ensemble des faits ou contextes qui favoriseraient des alternances codiques entre l'arabe et le wolof. Il s(agira essentiellement de s'intéresser aux interférences linguistiques qui seraient aujourd'hui à la base des alternances codiques entre les étrangères comme l'arabe et le wolof, dans les conversations ou discours de certains interlocuteurs ou locuteurs sénégalais. Toutefois avant de poser les questions fondamentales sur éléments linguistiques et sociolinguistiques nés du contact de ces deux langues, il serait bon d'indiquer le positionnement du sujet par rapport à la recherche internationale. Tenant compte de sa dimension sociolinguistique, nous pensons que l'importance du sujet attirerait l'attention de bon nombre de chercheurs, linguistiques et sociolinguistiques à l'échelle mondiale. L'interconnexion des langues a toujours favorisé le plurilinguisme et l'inter culturalité dans le monde. La rencontre des langues et des cultures différentes n'a jamais été le produit du néant, car elle est toujours entraînée par des phénomènes historiques. Le positionnement de notre sujet par rapport à la recherche internationale, sera marqué par le fait de montrer qu'au delà des emprunts linguistiques, il y a d'autres éléments linguistiques qu'il faudrait étudier à la lumière de la sociolinguistique.


  • Pas de résumé disponible.