Le Conseil de sécurité et la Responsabilité de Protéger de 2005 à 2011 : enjeux et pratiques

par Arnaud Siad

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Bertrand Badie.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    La littérature RI fait cas de nombreuses applications du concept de la Responsabilité de Protéger par le Conseil de Sécurité, l’exemple Libyen étant l’illustration la plus récente. Paradoxalement, les résolutions adoptées au Conseil de Sécurité semblent réaffirmer systématiquement la responsabilité principale des états souverains à assurer la sécurité de leurs populations civiles, invalidant ainsi la thèse d’une application de la R2P explicitement mandatée par le Conseil. Ce projet de thèse vise à analyser les enjeux soulevés par la R2P au Conseil de Sécurité pour en dévoiler les véritables problématiques et grands axes. La thèse centrale est que le statu quo, au sein duquel la R2P n’est ni invalidée ni mise en application par les membres du P5, est une stratégie visant à donner, pour les uns, une illusion d’activisme (le cas de la Russie et de la Chine) et pour les autres, de légitimer dans certains cas leur interventionnisme. La R2P devient alors un outil de pouvoir et de perpétuation de la configuration politique du CS.


  • Pas de résumé disponible.