Les représentations artistiques du travail en France à l'époque du "travail immatériel" : pratiques aux frontières du monde de l'art et du travail.

par Jan Middelbos

Projet de thèse en Arts plastiques

Sous la direction de Leszek Brogowski et de Eric Lecerf.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 02-12-2012 .


  • Résumé

    Cette thèse envisage l'étude des représentations artistiques du travail en France à l'époque actuelle. Elle se situe au confluent de l'histoire des paradigmes économiques et de l'histoire de l'art : une mise en perspective historique sera donc nécessaire, notamment pour dégager ce que la conjoncture actuelle comporte de spécifique. Elle doit retracer les grands moment de l'histoire des représentations artistiques du monde du travail à partir du milieu du XIXè siècle, période où les artistes, comme les travailleurs, sont confrontés à la révolution industrielle qui modifie le monde du travail et, de ce fait, les représentations du travail. Cette recherche veut aussi explorer la question de savoir si l'on peut parler d'une tertiarisation des modes de représentation artistique du travail à l'époque actuelle. Dans la société d'économie post-industrielle la représentation artistique du travail est de facto problématique. Face à cette évolution des modes et conditions de productions les artistes adoptent différentes tactiques. L'oeuvre comme objet d'art devient secondaire par rapport à son processus de création.Le rapport mimétique s'est déplacé de la représentation à l'acte de création. L'attitude et le positionnement de l'artiste priment sur l'oeuvre-objet. Le mouvement amorcé dès le XIXè s. qui a déplacé le point de vue extérieur sur le travail vers le point de vue intérieur, adopté par l'artiste d'aujourd'hui, contribue à estomper les frontières entre le monde de l'art et celui du travail. Les pratiques de représentation interviennent alors jusque dans les procès de production, et l'art se veut action de détournement du réel. Les travailleurs en perruque et les salariés-artistes établis dans l'entreprise, ont anticipé sur ces évolutions en rendant compte par leur travail "artistique" d'une position de l'intérieur.


  • Pas de résumé disponible.