Les usagers de l'eau face aux projets de renaturalisation des vallées. Perceptions des améngements de petits cours d'eau de l'ouest de la France

par Caroline LE CALVEZ

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Emmanuelle Hellier.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Dans un contexte actuel d'évolution de l'encadrement réglementaire (DCE, Loi sur l'Eau et les Milieux Aquatiques, Grenelle de l'Environnement) concernant la préservation de la biodiversité et le respect du fonctionnement écologique des milieux aquatiques, il apparaît nécessaire, dans le cadre des sciences sociales, de prendre la mesure de l'évolution des enjeux socio-territoriaux en lien avec ces nouveaux paradigmes de gestion écologique et paysagère des cours d'eau et plus largement des espaces de vallées. Les projets de renaturation des vallées se multiplient et se traduisent par des opérations de "dés-aménagements"d'ouvrages, qui formaient des obstacles à la continuité écologiques, ou bien par l'objectif de retrouver une "naturalité" des fonds de vallées. Se pose alors la question des pratiques ordinaires, des usages de l'eau, des perceptions mais aussi des recompositions des jeux d'acteurs dans ce cadre évolutif. Ainsi, le projet porte une dimension à la fois géographique par les problématiques territoriales que le sujet pose, et sociale dans la compréhension des perceptions et de leurs évolutions face aux nouvelles politiques écologiques et paysagères. Un autre intérêt repose dans le choix de l'espace géographique, les vallées, et dans le cadrage spatial initial, la Bretagne. En géographie, les petites vallées bretonnes restent très peu analysées dans leur dimension socio-spatiale mais également paysagère. Le sujet contribuera de manière significative à la connaissance de l'évolution des vallées bretonnes à travers des études ciblées, et à la compréhension des perceptions, qui dont des objets complexes et pourtant très riches pour informer sur la relation sociétés et espaces et des recompositions dans des contextes particuliers tels que la renaturation des cours d'eau. le projet se propose de nourrir la réflexion sur des problématiques globales au niveau étatique et européen et apporte des connaissances à l'échelle locale tout en impliquant les acteurs et habitants dans une démarche de concertation.


  • Pas de résumé disponible.