Constructions d'identités genrées et pratiques spatiales : une étude par l'analyse des usages de collègiens.

par Angelique Landais

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Raymonde Séchet.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Cette recherche analyse la construction d'une identité spatiale lors de la période de transition entre l'enfance et l'adolescence. Ce travail s'inscrit en géographie sociale. Il mobilise le concept de genre afin d'étudier, durant les années collège, comment l'affirmation d'identités genrées influencent les pratiques spatiales.Ces dernières étant elles-mêmes codées par des normes sociales plus ou moins intégrées. D'autres facteurs interagissant lors de la construction d'une identité spatiale, les questionnements seront intersectionnels. Des collégiens seront interrogés sur les pratiques spatiales au sein de leur foyer et les leurs propres.les entrées choisies pour les questionner seront liées aux activités de la vie courante : commission, actes de shopping, déplacements liés aux loisirs. En observant les parcours, une attention particulière sera portée aux mobilités au sein des espaces de chalandise. Enfin des entretiens individuels, menés séparément avec les différents membres d'un même foyer, devraient permettre de comparer les perceptions des arrangements sociaux et spatiaux au sein de la famille.


  • Pas de résumé disponible.