L'economie des cites grecques face a l'epreuve des conflits : le cout de la guerre, epoques classique et hellenistique - des guerres mediques a la paix d'apamee

par Patrick Boivin

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Isabelle Pimouguet-Pédarros.

Thèses en préparation à Nantes , dans le cadre de Sociétés, Cultures, Echanges (Nantes) depuis le 01-11-2012 .


  • Résumé

    Discipline autonome de la pratique militaire grecque depuis la fin du Ve siècle av. J.-C., la poliorcétique – l’art de prendre et de défendre une place forte – donna naissance à un genre littéraire dont Enée le Tacticien pourrait être à l’origine, et qu’illustrent les traités d’Athénée, de Philon de Byzance, de Biton ou d’Héron d’Alexandrie. Bien après le triomphe de la poudre sur le champ de bataille, la poliorcétique grecque constitua, au moins jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, la référence obligatoire en matière de guerre de siège. Quant aux fortifications de la Grèce antique, elles furent, longtemps encore après l’apparition de l’artillerie rayée, une source d’inspiration pour les officiers du génie. Nous nous proposons donc de mettre en évidence l’influence des pratiques et des tactiques militaires de la Grèce antique sur les théoriciens de la guerre de l’époque moderne en nous intéressant au transfert de l’information militaire savante dont ces traités furent le vecteur.


  • Pas de résumé disponible.