Pour une étude sur le temps du "soir" chez Baudelaire

par Jihyun Kim

Projet de thèse en Littérature française

Sous la direction de Steve Murphy.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Notre étude concerne essentiellement les quatre oeuvres de Baudelaire : les deux Crépuscule du soir(vers/prose), Recueillement, La fin de le journée, que nous voulons regrouper sous le sujet de l'heure du "soir" ou du "crépuscule". A la différence de certaines études précédents qui s'occupent du crépuscule chez Baudelaire en confondant les crépusculaires et les nocturnes, ce qui nous occupe du se restreint ici rigoureusement au temps vers le coucher du soleil, la durée particulièrement précaire entre le jour et la nuit. Il nous semble que dans l'ensemble de ses oeuvres poétiques Baudelaire assigne souvent aux certains spectacles qui se déroulent vers ce temps-là une valeur particulièrement spirituelle et consolatrice. Là, plongé dans une sorte de rêverie, le poète oubli-t-il souvent l'existence du temps réel, temps qui coule seconde par seconde. Mais au contraire de ces soirs qui paraissent arborer leur perdition de la temporalité, les quatre poèmes mentionnés plus haut se distinguent surtout en leur intensité de la sensibilité du temps. C'est un temps relativement matériel, mais cette matérialité n'es pas encore poussée jusqu'à son extrêmité ainsi qu'on le voit dans certaines "nuits" chez Baudelaire(l'Horloge, La chambre double). le soir dans nos poèmes a sons sens avant tout comme un point dans la course du temps quotidienne du poète, voire de toute la ville, en lui imposant surtout un choix : aller "cueillir des remords", ou ferme ses oreilles et "recueillir son âme" Alors, nous voulons étudier sous le rapport de cette perception du temps la psychologies douteuses et l'allégorie du soir chez Baudelaire.


  • Pas de résumé disponible.