Les formes de l'évènement dans l'art contemporain à l'ère des industries créatives.

par Raphaële Jeune

Projet de thèse en Esthétique

Sous la direction de Pierre-Henry Frangne et de Ulf Wuggenig.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Les formes de l’événement qui caractérisent certaines œuvres, démarches artistiques ou propositions curatoriales de la période actuelle, faisant appel à des notions comme le présent, le devenir, la sensorialité du corps, la réceptivité de l’esprit, l’hypnose, le kairos, la sérendipité, l’ouvert, le cheminement, le hasard, l’inattendu, la rencontre et bien sûr, l’événement lui-même, seront explorées dans l’art d’aujourd’hui. On interrogera artistes et commissaires et on étudiera les filiations historiques qui les rendent possibles (notamment Marcel Duchamp et les néo-avant-garde des années 1960-1970) ainsi que la manière dont elles s’en démarquent. En guise d’outillage conceptuel, outre la théorie de l’art de la période concernée, on puisera dans les pensées de l’événement qui ont jalonné la philosophie depuis Heidegger. Ainsi, on verra si une telle approche, à partir des préoccupations des artistes et des curateurs, peut ouvrir de nouvelles perspectives de lecture de l’art comme dynamique de résistance à l’ordre dominant du monde industriel, en problématisant la puissance événementielle de l’art dans un monde de plus en plus chiffré et modélisé. Ce chantier s’inscrit dans le cadre d’une démarche curatoriale susceptible d’agir de façon critique sur les conditions de mise en vue de l’art, c’est-à-dire de son surgissement dans le monde et de sa prise de sens.


  • Pas de résumé disponible.