Interface Homme - Machine pour la surveillance automatisée des personnes agées

par Chadi Khawandi

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Pierre Chauvet.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de École doctorale sciences et technologies de l'information et de mathématiques (Nantes) depuis le 27-11-2009 .


  • Résumé

    Le vieillissement de la population est un sujet de préoccupation mondiale. L'augmentation constante du nombre des aînés au cours des prochaines décennies est un nouvel enjeu qui concerne l'ensemble des citoyens. Les méthodes existantes, basées sur une seule source de données telle qu’une détection de mouvements rapides par des accéléromètres ou par l’analyse d’images, présentent des inconvénients majeurs, ou sont mal adaptées aux contraintes et exigences de notre étude. Ainsi, pour palier à ces problèmes, nous proposons une surveillance continue automatisée utilisant un système optique rapide pour le suivi du mouvement, avec un accéléromètre pour la mesure des pulsations cardiaques. La fusion des données sortant de ces deux systèmes permettra d'avoir un multi-système capable de détecter la chute, et de créer par la suite une véritable Interface Homme-Machine. Le système proposé pour la détection de chute se compose de deux parties: l'extraction des paramètres provenant de la webcam et de l'accéléromètre, et la définition d'un système intelligent qui utilise ces paramètres pour détecter et confirmer la chute. Le système optique (caméra) a pour but de détecter et reconnaître le corps et la tête de la personne âgée au sein de son habitat. L'accéléromètre est un moniteur de fréquence cardiaque WIFI qui permet de mesurer les pulsations cardiaques et transmettre les données vers un PC en temps réel. Après l'extraction des cinq paramètres, nous allons procéder à la phase de classification. Le système intelligent, partant de ces 5 paramètres, utilise soit un réseau de neurones (Neural Network) soit la logique floue (FuzzyLogic).


  • Pas de résumé disponible.