L'accent secondaire en anglais contemporain.

par Quentin Dabouis

Projet de thèse en Linguistique

Sous la direction de Jean-michel Fournier.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 08-10-2012 .


  • Résumé

    La question de l’accent secondaire en anglais présente un intérêt particulier en cela qu’elle est relativement peu étudiée. Elle soulève bon nombre de questions ayant trait à des problématiques plus générales sur le système morphophonologique de l’anglais contemporain, telles que la nature de l’accentuation lexicale, la place de la sémantique dans les théories phonologiques ou encore l’interface phonologie/phonétique. C’est également un sujet très adapté à la confrontation entre les théories : celles défendant une organisation hiérarchique de la structure rythmique ou celles défendant le principe du poids syllabique comme pierre angulaire du système accentuel de l’anglais. Un sujet comme celui-ci soulève également des problèmes épistémologiques tels que le recours aux corpus, leur représentativité, leur composition, etc. Là où les quelques études sur le sujet n’ont pas eu recours à un corpus large et complet, cette étude a, elle, vocation à le faire. Pour cela, un corpus de plus de 10 000 entrées va être constitué à partir de divers sources (dictionnaires de prononciations de référence, corpus en ligne donnant accès à des informations d’ordres étymologiques et fréquentiels) afin de mener une étude compréhensive du phénomène de l’accent secondaire en anglais contemporain. En complément de cette étude dictionnairique, qui est en quelque sorte la « marque de fabrique » des études menées dans l’école de Guierre, viendront en complément des tests sur locuteurs natifs visant à répondre à des questions que l’étude dictionnairique ne pourrait satisfaire. L’étude propose donc de revisiter ce sujet controversé et d’explorer les problématiques que celui-ci soulève telles que : - Quelles sont les règles régissant le placement de l’accent secondaire ? - Quelles différences entre unités dérivées et non dérivées ? - Quel lien y a-t-il entre accent secondaire et sémantique ? - Qu’en est-il de la variation accentuelle ? (absence/présence d’accent ou plusieurs schémas accentuels possibles) - Qu’est ce qu’un accent ? - Quels sont les corrélats acoustiques de l’accent ? On ne peut, selon nous, apporter des réponses satisfaisantes à ces problématiques qu’en adoptant une méthode empirique rigoureuse, c’est tout le sens de ce projet de recherche.


  • Pas de résumé disponible.