Le processus de développement de la propriété psychologique.

par Elena Essig

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Richard Soparnot.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Sciences de l'Homme et de la Société depuis le 14-12-2012 .


  • Résumé

    Ce sujet de thèse rentre dans la continuité des études sur le comportement organisationnel. Le sentiment de propriété psychologique est « un état dans lequel les individus ressentent un objet-cible ou l’un de ses composants comme étant leur » (Pierce, 2011). Dans les sociétés occidentales, le sentiment de propriété ou de « possession » fait partie de la condition humaine. Il nous permet de comprendre qui nous sommes et nous aide à nous définir nous-même. Ces sentiments sont importants car ils jouent un rôle parfois crucial dans le construit de nos émotions, de nos attitudes et de nos comportements, dans le sens à la fois positif et négatif. Pour les gestionnaires, ce concept permet de comprendre et de gérer les situations de conflit, d’augmenter la performance des employés, de renforcer la culture organisationnelle et de gérer la résistance au changement. En ce qui concerne les salariés, la propriété psychologique peut être utile dans la compréhension de leurs propres comportements et de ceux de leurs collègues. En effet, de plus en plus de chercheurs s’intéressent au sentiment de propriété psychologique. Depuis les années 2000 environ 30 travaux scientifiques ont été publiés, dont la majorité provient des pays anglo-saxons. Plus particulièrement, ces publications se concentrent sur les antécédents et les effets de la propriété psychologique, sans prendre en compte ses aspects temporels et évolutifs. En nous appuyant sur une revue de la littérature multidisciplinaire (gestion, psychologie, etc.), nous étudierons le processus du développement de la propriété psychologique à l’aide d’une recherche longitudinale. En coopération avec des organisations françaises, nous procéderons par une étude qualitative consistant en entretiens et en observations, ainsi qu’une étude quantitative dont la base sera établie à partir des données qualitatives. Les résultats de cette étude nous permettront d’identifier les éléments qui contribuent à l’apparition de la propriété psychologique et, ainsi, d’en favoriser le développement.


  • Pas de résumé disponible.