Etude développementale du déficit inférentiel des patients atteints d'autisme de haut niveau et du syndrome d'Asperger : evaluation et Remédiation

par Pauline Girard

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Gaid Lemaner-ibrissi et de Sandrine Le Sourn-Bissaoui.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Une des caractéristiques fondamentales des personnes présentant un Trouble du Spectre Autistique (TSA) est la manifestation de déficits sociocognitifs particulièrement saillants dans la maîtrise des aspects pragmatiques du langage (Lyon & Fitzgerald, 2004). Malgré des capacités linguistiques globalement préservées (Martin &Me Donald, 2003; Attwood, 2003 ; Tager-Flusberg, Paul & Lord, 2005; Paul, Orlovski, Marcinko & Volkmar, 2009) tant au niveau lexical que syntaxique, les individus avec Syndrome d'Asperger (SA) ou Autisme de Haut Niveau (AHN) présentent souvent des difficultés dans l'usage social du langage (Adam, Grenn, Gilchrist & Cox, 2002 ; Paul & Landa, 2008; Saalasti et al. 2008) et éprouvent donc des difficultés spécifiques avec le langage implicite utilisé en contexte. La compréhension du langage non littéral est un moyen privilégié d'appréhender la compréhension du langage implicite déficitaire dans l'autisme (Happé, 1995; Landa & Goldberg, 2005). A la lumière des données de la littérature et des travaux antérieurs menées dans l'équipe d'accueil (Le Sourn-Bissaoui, Caillies, Gierski & Motte, 2009,2011), l'hypothèse générale testée dans ce projet de doctorat est celle d'un déficit des processus inférentiels résultant d'un déficit des fonctions exécutives (vitesse de traitement, flexibilité mentale, inhibition...). Ce serait ainsi ces processus inférentiels qui seraient déficitaires et qui pourraient ainsi expliquer des difficultés de compréhension persistantes malgré la rééducation orthophonique des patients avec autisme ou syndrome d'Asperger( Le Sourn-Bissaoui et al.., 2011). La recherche que nous proposons aura donc pour but d'une part d'étudier finement les processus inférentiels impliqués dans la compréhension du langage implicite, et plus particulièrement non littéral (métaphore et ironie), de patients enfants et adolescents avec Autisme de Haut Niveau ou syndrome d'Asperger comparativement à des témoins. Ces investigations permettront de mieux comprendre ces difficultés pragmatiques en spécifiant les processus cognitifs (fonctions exécutives et théorie de l'esprit) et inférentiels (métaphore : création de signification et/ou ironie : recherche d'une interprétation opposée au contexte) déficitaires. D'autre part, le projet étudiera la remédiation de ces processus inférentiels à travers la mise en place de groupes d'entraînement aux habiletés sociales (G.E.H.S.). Nous postulons que ces G.E.H.S. pourront susciter les prises de perspectives nécessaires à l'émergence d'habiletés sociales telles que les régulations des tours de paroles et des règles conversationnelles (Herbrecht, et al., 2009) et la prise en compte du contexte et des états mentaux et intentions d'autrui (Charlop-Christy & Daneshvar, 2003; Williams White, Keonig, & Scahill, 2007 ; Vermeulen, 2009). Il s'agira donc ici d'étudier l'évolution des performances des patients ayant participé à un G.E.H.S. comparativement à des patients n'ayant pas participé à un G.E.H.S.


  • Pas de résumé disponible.