Les contre-cultures silencieuses en RDA Approche psycho-géographique des répercussions de la la construction du mur de Berlin sur la société est-allemande.

par Caroline Garrido

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Jacqueline Sainclivier et de Thomas Lindenberger.

Thèses en préparation à Rennes 2 en cotutelle avec l'Universite de potsdam - allemagne , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Le projet de thèse tente d'analyser la société de RDA (République Démocratique Allemande) et ses productions contre culturelles non sciemment politisées (silencieuse). l'étude passe par une lecture micro-historique et géographique des effets de la construction du Mur de Berlin sur cette société. L'approche se veut concrète puisqu'il s'agit d'étudier la société dans ses lieux de vie et sa(ses) circulation(s) quotidienne(s) autour de la construction du Mur. Même si la rupture à la fois politique, structurelle, économique et émotionnelle. Dans quelle mesure la société est-allemande se réapproprie-t-elle la rupture territoriale et affective ? Comment construit-elle sa culture sur ce nouveau territoire ? L'approche psychogéographique, qui suppose l'analyse du rapport affectif que les société entretiennent avec leur territoire et son aménagement, a vocation de dépasser l'état de surprise et d'effroi lié à l'évènement appartenant de fait à l'histoire collective, et entend sonder une pluralité d'émotions à travers les mouvements de refus, de recul, d'adhésion, d'accommodation face aux nouveaux projets urbains.


  • Pas de résumé disponible.