L'esthétique de Roger Blin, metteur en scène des auteurs d'avant-garde des années 1950-60 Adamov Beckett, Genet

par Mathilde Dumontet

Projet de thèse en Théâtre

Sous la direction de Sophie Lucet et de Bénédicte Boisson.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 01-12-2012 .


  • Résumé

    Par ses mises en scène Roger Blin a contribué à la reconnaissance d'Adamov, Beckett et Genet, qui remettent en cause l'écriture dramatique de leur époque. Ces derniers ont marqué l'histoire du théâtre, contrairement à Roger Blin dont l'étude de son travail reste rare et demeure peu inscrite dans l'histoire du théâtre alors qu'il a marqué toute une génération de praticiens. L'enjeu est d'analyser comment le compagnonnage que Blin effectue avec Adamov, Beckett et Genet leurs permets, dans un va-et-vient entre texte et représentation, d'intensifier les expériences sur l'être en scène pour renouveler la pratique théâtrale, et plus spécifiquement le jeu de l'acteur. Un tel travail interroge donc le devenir scénique- c'est-à-dire une vision du personnage à venir sur le plateau contenu dans l'écriture même -de trois auteurs capitaux du nouveau théâtre, trop souvent étudiés seulement pour leurs caractéristiques littéraires. Ces auteurs et ce metteur en scène intègrent aussi à leur pratique théâtrale une réflexion sur l'apport des formes théâtrales dites mineurs. Le travail de Blin avec les textes novateurs de son époque semble lui permettre de poursuivre les expérimentations de libération des corps en scène esquissés au début du siècle. Il mène alors plus loin les tentatives scéniques des années 1920 en leur conférant un nouveau degré de radicalité par la mise en avant du corps vivant de l'acteur où l'enjeu est l'être humain lui-même, et pour cela, il peut être considéré comme un précurseur des avant-gardes des années 1960. L'hypothèse est donc la suivante : Roger Blin pourrait être le chainon manquant, oublié, entre ces deux générations.


  • Pas de résumé disponible.