Les anecdotes dans la correspondance de Diderot

par Fabien Girard

Thèse de doctorat en LITTERATURES FRANCAISES, COMPAREES spécialité Littérature française

Sous la direction de Franck Salaün.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....) , en partenariat avec IRCL - Institut de recherches sur la renaissance, l'âge classique et les lumières (laboratoire) depuis le 01-09-2012 .


  • Résumé

    Les philosophes des Lumières recourent fréquemment à la fiction brève dans leurs textes littéraires. Il s'agit d'un outil qui est employé pour penser "dans" et "par" le récit, autant que pour essayer d'emporter l'adhésion du lecteur. L'anecdote compte au nombre de ces micro-récits. Pourtant, il semblerait qu'on ne puisse pas résoudre ce registre littéraire à ces deux emplois en contexte épistolaire. Notre thèse a donc pour ambition d'étudier les contextes et les enjeux du recours à l'anecdote en fonction des différents destinataires, ainsi que le rôle qu'elles occupent dans la relation épistolaire qu'entretient Diderot avec sa maîtresse, Sophie Volland.

  • Titre traduit

    The Anecdotes in the correspondence of Diderot


  • Résumé

    The Enlightenment philosophers use frequently brief fiction in their literary texts. It is a tool that serves to think in and through the narrative or to win the reader's adhesion. The anecdote is part of this register of fictions. Yet, within the framework of a correspondence, one can not solve the anecdotes to these two stakes. Therefore, our thesis has as amibition to study the contexts and the stakes which motivate the use of an anecdote according to the recipient, as well as the role that they have in the epistolary relationship between Diderot and Sophie Volland.