Pierre Nord, parcours atypique d’un officier français du renseignement, entre clandestinité et littérature d’espionnage

par Patrick Ramael

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Sébastien Laurent.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités depuis le 04-11-2012 .


  • Résumé

    Condamné à mort en 1916, à l’âge de 16 ans, pour avoir participé à des actions de déraillement de trains allemands, André Brouillard échappe à la mort en raison de son âge. Après la Première Guerre Mondiale, il entre à Saint-Cyr et choisit le contre-espionnage tout en poursuivant des études supérieures. Officier de renseignement dans la 9ème Armée, il est à l’origine de la résurrection du 2ème Bureau qu’il abrite derrière la collection Le Masque (selon Marie-Madeleine Fourcade dans L’Arche de Noé, Fayard, 1968), en choisissant le nom de Pierre Nord en référence à son département de naissance. Sous l’Occupation, il est chef du réseau « Eleuthère » qui permet à l’aviation anglaise de détruire la Panzerdivision Hohenstaufen à Mailly. A la fin du conflit il quitte l’armée pour devenir écrivain. Auteur de plus de cent livres (romans ou ouvrages historiques) entre 1947 et 1980 (à l’exception de Double crime sur la ligne Maginot publié en 1936), Pierre Nord est mort en 1985. Très connu dans les années 1960-1970 par une production littéraire abondante (littérature de gare), il est demeuré un homme secret. Tombé dans l’oubli, il reste considéré par certains professionnels du renseignement comme un maître-espion L’objectif de cette thèse est de retracer le parcours atypique de cet officier glorieux et discret dans le cadre d’une biographie intellectuelle en confrontant la réalité des sources officielles historiques à l’ensemble de son œuvre afin d’essayer de mener une étude parallèle des deux carrières militaire et littéraire.

  • Titre traduit

    Pierre Nord or the atypic career of a French intelligence officer between underground activities and spy literature


  • Résumé

    In 1916, aged 16, condemned to death for derailing German trains, André Brouillard escaped death because of his age. After the Fisrt World War, he went to Saint-Cyr and chose counterespionage and at the same time he followed higher studies. He was an intelligence officer in the 9th Army and was at the origin of the revival of the Deuxième Bureau he hid in the collection" le Masque" (according to Marie-Madeleine Fourcade dans "L'Arche de Noé", Fayard,1968), and he chose Pierre Nord as a penname, referring to his birth county. During the Occupation he was the head of the network "Eleuthere" which enabled the British airforce to destroy the Panzerdivision Hohenstaufen in Mailly. At the end of the war, he left the army to become a writer . Between 1947 and 1980 he wrote more than a hundred books (novels or historical works, except for "Double crime sur la ligne Maginot" published in 1936) and died in1985. Although quite well-known in the years 1960-1970 thanks to his prolific writing (popular literature) he remains a secretive person. Sunk into oblivion, he is still considered by some professionals of the intelligence service as a master in the art of spying. The aim of this thesis is to relate the atypic career of this glorious and reserved officer, within the framework of an intellectual biography, by confronting the reality of official historic sources with his whole literary work in order to try and study both his military and his literary career keeping in the background a history of the French secret service after the second world war