Aspects évolutifs de l’agir professoral dans le domaine de l’enseignement des langues : une étude à travers les discours de verbalisation de six enseignants de français langue étrangère et de chinois langue étrangère

par Lin Xue

Thèse de doctorat en Didactique des langues et des cultures

Sous la direction de Francine Cicurel et de Jean-Paul Narcy-Combes.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (....-2015 ; Paris) depuis le 05-09-2012 .


  • Résumé

    Cette thèse s’attache à comprendre les dynamiques au sein du système de la pensée enseignante des enseignants de langues étrangères (LE) à l’aide d’un dispositif de suivi multimodal et longitudinal. Situé en didactique des langues et notamment en pensée enseignante, ce travail est inscrit dans un cadre théorique multidisciplinaire où est postulée une cohabitation du socioconstructivisme et de l’émergentisme. Dans le but de saisir les aspects évolutifs des représentations de six enseignants de français langue étrangère (FLE) et de chinois langue étrangère (CLE) en Chine et en France, des moyens d’observation et d’entretiens – semi-directifs et d’auto-confrontation – ont été mobilisés pour chacun des enseignants durant un semestre. Leurs discours de verbalisation ont été analysés selon une approche double conjuguant l’analyse de contenu et l’analyse du discours. A côté d’une image de soi pluri-identitaire et instable, se dessine un système de connaissances et de convictions dont la construction et le fonctionnement portent la marque de l’historicité, de la subjectivité, de la contextualité et des contradictions. La théorie de l’activité trouve sa validité dans la répartition du travail basée sur les profils des apprenants-collaborateurs typifiés ; le poids de l’action incorporée se traduit par l’effet envisagé que l’enseignant souhaite atteindre à l’issue de l’action. La non-linéarité de l’évolution contextuelle va de pair avec l’actualisation des pratiques et des représentations. La complexité de la pensée enseignante est articulée autour d’une dynamique entre l’intentionnalité, l’action incorporée et les contraintes contextuelles. La rupture de la réflexivité au cours de l’action, découverte en neurosciences, et validée ici par la mise en place de méthodologies en sciences humaines et sociales, constitue à ce titre la contribution majeure de ce travail.

  • Titre traduit

    The evolving aspects of teacher cognition in language teaching : a study of verbalization of six teachers of French as a foreign language et Chinese as a foreign language


  • Résumé

    This dissertation is devoted to reconstructing the dynamics of foreign language teachers’ thinking by a multimodal and longitudinal approach. Focused on the field of Applied Linguistics and teacher cognition in particular, the present work is part of a multidisciplinary theoretical framework co-constructed of Social constructivism and Emergentism. This study involved six teachers of French as a foreign language (FFL) and Chinese as a foreign language (CFL) working in China and in France, each being followed up for one semester, through classroom observation and different kinds of interviews (semi-directive interviews and stimulated recall). Their verbalization was then analyzed by a mixed approach combining content analysis and discourse analysis. Besides an instable self-image characterized by multi-identity, emerge from each teacher’s discourse a knowledge and belief system and its historicity, subjectivity, contextuality and contradiction. The validity of Activity Theory is confirmed by a division of labour based on learners’ profiles that the teacher typifies. The importance of embodied action is dependent on the expected outcome. Teachers wish to not only complete their teaching activity but also reach an effect which is an integrated part of their thinking patterns. The non-linearity of context changing explains the updating of teacher’s thinking and practice. Teacher cognition’s complexity is structured around a dynamic between intentionality, embodied action and situational constraints. The break of reflexivity during action, discovered in neurosciences and validated here in a human and social sciences’ methodology, constitutes the key contribution of this work.