Pratiques et matérialité dans la formation de l'identité organisationnelle : le cas d'un intermédiaire de l'innovation

par Ilham Bensouna

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Isabelle Royer.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Quelle différence faisons-nous entre Leroy Merlin, Castorama ou encore Bricorama ? Ces organisations se distinguent par un ensemble d’attributs qui façonnent le caractère unique, leur identité. Ce travail de recherche propose de mieux comprendre comment se forme l’identité d’une organisation. Il appréhende la question identitaire sous le prisme du courant de la stratégie comme pratique et la théorie de l’identité organisationnelle. Afin de répondre à la problématique de recherche, la thèse questionne le rôle des parties prenantes, des pratiques et de la matérialité sur le processus de formation de l’identité organisationnelle. L’originalité de ce travail réside dans l’étude de la formation identitaire dès la création d’un intermédiaire de l’innovation dans le secteur de la construction. La recherche repose sur un cas unique longitudinal à dimension ethnographique. Elle inclut une enquête sur la perception des parties prenantes externes de l’identité de l’organisation. Les résultats mettent en évidence le rôle prépondérant des fondateurs mais aussi des salariés dans la formation identitaire. Le cas d’un intermédiaire de l’innovation fait émerger une stratégie de formation de l’identité organisationnelle, le jeu identitaire. Il correspond à l’exploration de plusieurs futurs possibles. De plus, trois pratiques pour « former, réparer, maintenir, renforcer ou réviser » sont mises en évidence. Enfin, les résultats soulignent les effets de l’absence d’un artéfact (une plateforme physique) qui contribue à exacerber le conflit sur l’identité entre les membres. Ce travail de recherche présente aussi des implications managériales visant à comprendre comment former et gérer l’identité au cours du temps.

  • Titre traduit

    Practices and materiality in organizational identity formation : the case of an innovation intermediary


  • Résumé

    What difference do we make between Leroy Merlin, Castorama or Bricorama? These organizations are distinguished by a set of attributes that shape their uniqueness, their identity. This research proposes to better understand how organizational identity is formed. The identity question is addressed by taking a strategy as a practice lens and is grounded in organizational identity theory. In order to answer the research question, the thesis is interested in the role of the stakeholders, practices and materiality on the organizational identity formation process. The originality of this work lies in the study of identity formation from inception of an innovative intermediary in the construction sector. The research is based on a unique longitudinal case with an ethnographic dimension. It includes a survey of the perception of external stakeholders about the organization’s identity. The results highlight the preponderant role of founders but also of employees in identity formation. The case of an innovation intermediary reveals a strategy to form organizational identity: organizational identity play. It corresponds to the exploration of several possible futures. In addition, three practices for "forming, repairing, maintaining, strengthening, or revising" identity are highlighted. Finally, the results highlight the effects of the absence of an artifact (a physical platform) that contributes to exacerbate conflict over identity among members.