Le personnage romanesque : de la tradition à la transgression PROUST ET DURAS

par Amineh Moradi Maram

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Mireille Naturel.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherches sur les Poétiques du XIXe siècle (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 06-12-2012 .


  • Résumé

    La thèse intitulée « Le personnage romanesque : de la tradition à la transgression » se fonde principalement sur les convergences d’À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et du Cycle de l’Indochine de Marguerite Duras. Nous montrons comment Marcel Proust et Marguerite Duras ont dépassé les stéréotypes de la littérature tout en gardant des liens avec la description traditionnelle. La première partie se consacre à la représentation traditionnelle du portrait et du caractère des personnages chez les deux écrivains. Pour cela, nous nous intéressons aux liens intertextuels qui composent le caractère et le portrait des personnages proustiens et durassiens. La seconde partie questionne la déconstruction des stéréotypes de l’identité des personnages chez les deux écrivains. Nous verrons comment Proust et Duras s’écartent des écrivains classiques à partir d’une nouvelle représentation de l’identité des personnages. La troisième partie engage un développement du thème de l’amour comme sujet de transgression. Nous examinerons la façon dont Proust et Duras dépassent les limites de la tradition en représentant la jouissance, les rencontres érotiques et les figures du désir, des plus discrètes aux plus scandaleuses.

  • Titre traduit

    Fictional character : from tradition to transgression Proust and Duras


  • Résumé

    The thesis entitled Fictional character: from tradition to transgression is based mainly on the convergences of In Search of Lost Time of Marcel Proust and the Cycle of Indochina of Marguerite Duras. We show how Marcel Proust and Marguerite Duras have surpassed the limits of stereotypes of literature while keeping links with the traditional description. The first part is devoted to the traditional representation of the portrait and character of the characters in the two writers. For this, we are interested in the intertextual links that make up the character and the portrait of the Proustian and Durassian characters. The second part questions the deconstruction of the stereotypes of the identity of the characters in the two writers. Proust and Duras choose to distance themselves from classical writers insofar as they allow us to grasp the characters in all their complexity and from completely different perspectives. We show how the themes already used by the great classical writers appear in the Proustian work and the Durassian work, rich in hidden codes. The third part engages a development of the theme of love as a subject of transgression. We show how Proust and Duras go beyond the limits of tradition by representing enjoyment, erotic encounters and figures of desire, from the most discreet to the most scandalous.