La succession monarchique espagnole en débat de 1941 à 2012

par Olivia Cidelle MEDZA M’EMVO

Projet de thèse en Etudes iberiques et latino americaines

Sous la direction de Narciso Alba.

Thèses en préparation à Perpignan , dans le cadre de École Doctorale INTER-MED (Perpignan) depuis le 27-11-2012 .


  • Résumé

    Nous nous proposons d’analyser le débat sur la succession monarchique en Espagne dans la période qui va de 1947, année de l’abdication d’Alfonse XIII en faveur de Juan de Bourbon - à l’année 2011. Nous nous intéresserons aux facteurs qui ont favorisé l’élection de Juan Carlos comme successeur de Franco, en nous intéressant à la personne du monarque, à son action politique, et aussi aux reflets de l’image de la famille royale d’Espagne. Notre attention sera donc portée sur le charisme du roi, en nous penchant sur les modalités de son accession au trône d’Espagne, c’est-à-dire les raisons qui lui ont valu de se faire élire successeur du dictateur Franco en 1969. Cela nous permettra également de connaitre la valeur de l’institution monarchique qu’il représente en Espagne. Ce sera entre autre l’occasion de comprendre comment le respect de la Constitution de 1978 qui régit l’Espagne assure le bon fonctionnement de l’Institution monarchique et soulève le débat sur la survie de la Monarchie en Espagne. En outre, l’opportunité nous sera donnée de porter une analyse sur la crise d’image de la famille royale d’Espagne. Cette recherche est intéressante dans la mesure où elle permet d’analyser la controverse soulevée par la possible accession au Trône d’Espagne du prince héritier Felipe de Bourbon, à savoir s’il règnera après son père. Et également si l’Institution Monarchique survivra au monarque Juan Carlos.


  • Pas de résumé disponible.