Agriculture familiale, et agro-business : quelle structuration de la société civile paysanne en vue de contribuer au développement rural et d’accéder à une souveraineté alimentaire ? Le cas du Gorgol (Mauritanie)

par Aissata Wane

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Alia Gana.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec LADYSS Laboratoire UMR 7533 (laboratoire) depuis le 16-01-2013 .


  • Résumé

    Depuis la mise en place de grands projets d’aménagements ruraux dans le sud mauritanien, on assiste à une révolution du travail agraire conduisant à la « modernisation » des villages impliqués et bouleversant ainsi l’équilibre interne des sociétés rurales. Ce changement se caractérise par une modification de la base même sociologique du travail : la famille n’en étant plus ni le cadre social légitime ni la forme régulatrice mais simplement le réservoir de main-d’œuvre. Apparaissent aussi de nouvelles notions dans le paysage rural: le marché et le monétaire qui bouleversent les rapports entre les paysans et la terre. Dans un tel cadre nait un dualisme entre agriculture familiale (caractérisée par un double statut familiale et professionnel) et agriculture agro-business qui n’est régi que par le contrat professionnel. Ces industries agro-alimentaires appartiennent en majeure partie à une population non rurale et non originaire des espaces où sont pratiqués l’agriculture. Ce dualisme soulève une question ethnique et foncière dans un pays constitué de deux races (une composante d’origine arabo-berbère et une autre composante noire). Les conséquences en sont nombreuses : abandon de l’activité agricole par les jeunes ruraux, déstructuration de la societé paysanne affectant ainsi le développement rural et l’accès à la souveraineté alimentaire. Par ailleurs la prise en compte de la question genre est importante pour une meilleure analyse du sujet. En effet, les femmes jouent un grand rôle dans le domaine du développement agricole (transformations des produits, commercialisation…) et pourtant elles occupent encore une place marginale dans le secteur (au niveau institutionnel, décisionnel…).


  • Pas de résumé disponible.