Poétique du slogan révolutionnaire

par Zoé Carle

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Tiphaine Samoyault.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 17-10-2012 .


  • Résumé

    Les slogans révolutionnaires sont un genre de discours politique qui fait l’objet d’une attention récente : recueillis, archivés, édités parfois, ils échappent parfois à leur destin de matériau de lutte éphémère. Formes brèves modernes issues des cortèges de manifestants ou bombées à la va-vite sur les murs des villes insurrectionnelles, les slogans se situent à la frontière de la littérature et de la politique. Contre les slogans autoritaires des dictateurs et les slogans publicitaires des annonceurs, les slogans révolutionnaires inventent une langue commune de combat à l’heure où le peuple revendique le pouvoir pour soi. Cette thèse se propose d’examiner précisément comment poétique et politique s’articulent au sein de ces formes polémiques. Appréciées pour leurs qualités poétiques, elles peuvent parfois quitter leur contexte d’énonciation originel. Des murs des villes aux pages des livres, certaines trouvailles linguistiques et graphiques font alors leur chemin vers la littérature intentionnelle. Il s’agit de se demander comment cette dernière reconfigure ces formes originellement politiques, pour comprendre le rapport spécifique entre politique et littérature qui se noue dans la forme du slogan révolutionnaire.

  • Titre traduit

    Poetics of revolutionary slogans


  • Résumé

    Revolutionary slogans have recently emerged as a new speech genre. Simultaneously political and poetical, they have been archived and edited in collections. Slogans now play an integral part of media coverage during uprisings and revolutions, and, more generally, of all social movements. Coined as modern aphorisms, they exist as ephemeral tools serving political action: chanted throughout protests or spray-painted on walls. Revolutionary slogans can be read as catchphrases blurring the border between art and action, politics and poetics. Standing against the authoritarian slogans of dictatorships, or denouncing the commercial slogans of advertising, revolutionary slogans are held as the invention of a collective language in times of struggle. They are the language of the people speaking out against tyranny and reclaiming its sovereignty. The aim of this research is to propose a poetics of a political form. The assessment of the poetic nature of these slogans is fundamental in order to understand how they can be perceived as aphoristic forms. From the walls of rebellious cities to the blank pages of books, slogans can be adapted to literary discourse. How does literature reconfigure this particular genre of political speech? Is the revolutionary slogan a new kind of literature? By broaching a poetics of revolutionary slogans, the specific ties this new form establishes between politics and literature will be investigated.