La crise de la civilisation et l'utopie du désert dans le discours postcolonial : une étude comparatiste des romans de J.M.G. Le Clézio, Tahar Ben Jelloun, Ibrahim al-Koni et Abdul Rahman Mounif

par Ala Sh Aieze Al Temimi

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Françoise Lavocat.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 14-11-2012 .


  • Résumé

    La présente thèse se donne pour objet de mettre l’accent sur l’opposition civilisation/désert à l’époque moderne. Notre lecture structuro-idéologique et socio-historique s’efforce d’identifier, pour chacun de nos quatre textes, les procédés sémiotiques et poétiques mobilisés en vue de mettre en lumière cette opposition, à savoir les mécanismes de sa représentation, de son fonctionnement et de sa mutation. Partant d’une analyse du contraste entre le discours colonial et le discours postcolonial, notre approche comparatiste repose sur la lecture de quatre œuvres romanesques postcoloniales appartenant à quatre littératures mondiales traitant de l'opposition civilisation / désert tout en révélant la misère de l'Homme primitif face à tant de tentatives de l’Homme civilisé de l’arracher de son milieu. Les quatre œuvres qui superposent l’Histoire à la fiction s’articulent sur une vision dénonciatrice de la civilisation moderne et sur une vision idéaliste et utopique du désert et du nomadisme.

  • Titre traduit

    The crisis of the civilization and the utopia of the desert in the postcolonial discourse : a comparative study in the novel by J.M.G. Le Clézio, Tahar Ben Jelloun, Ibrahim al-Koni and Abdul Rahman Mounif


  • Résumé

    The opposition civilization/desert in modern times forms the subject matter of this thesis. Our structural-ideological and socio-historical reading endeavors to identify, through all four texts, the semiotic and poetic processes. These processes are featured in order to bring this opposition to the fore, which are the mechanism of its representation, functioning and mutation. On the basis of an analysis of the contrast between the colonial discourse and the postcolonial one, our comparative approach hinges on the reading of the four postcolonial novelistic works belonging to four world pieces of literature which deal with the opposition civilization/desert while featuring the misery of the primitive Man facing so many attempts of the civilized Man to force him out of his background. The four works superposing History on fiction are structured on a denunciatory vision of modern civilization and on a utopian and idealistic vision of the desert and of nomadism.