Les anciennes puissances coloniales et tutélaires et la résolution des conflits en Afrique

par Netton Prince Tawa

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Serge Sur.


  • Résumé

    S’il est vrai que l’Afrique est désormais affranchie de la domination des pays colonisateurs, l’espoir d’un essor économique et social suscité par les indépendances sera vite englouti par les guerres qui éclatent par-ci et là entre les héritiers de cette indépendance. La situation conflictuelle en Afrique prendra une toute autre ampleur au début des années 1990 des violations massives des droits de l’homme. Devant des constats si douloureux, la communauté internationale, mettra au centre des ses préoccupations, la résolution de ces conflits. Malgré la mondialisation des relations internationales prônée par le contexte, les interventions pour résoudre ces conflits sont entreprises des Etats dits "anciennes puissances coloniales et tutélaires". Pourtant, au fur et à mesure que les interventions de ces Etats en Afrique s’épanouissent, les conflits, ne cessent d’éclater et de s’étendre. Il y a à l’observation, un paradoxe entre les interventions de ces partenaires et le mal à exorciser. D’autre part, les tentatives de recul des grandes nations occidentales des questions de conflits sur le continent africain sont mal perçues et parfois critiquées sur le continent africain et même dans l’opinion publique de l’Hexagone. De là, le thème de la présente recherche qui se libelle comme suit : « Les anciennes puissances coloniales et tutélaires et la résolution des conflits en Afrique ». La présente étude se propose de répondre à la question de savoir si les différentes interventions des anciennes puissances coloniales et tutélaires dans les conflits en Afrique ont servi à les résoudre.


  • Pas de résumé disponible.