Les « mineurs isolés étrangers » à la rencontre de l’institution. Le prix du jugement.

par Noemie Pate

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Elisabeth Claverie.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec ISP UMR 7220 (laboratoire) depuis le 10-01-2013 .


  • Résumé

    Ce projet doctoral est une enquête compréhensive qui entend étudier l’interaction entre les « mineurs isolés étrangers » et l’institution, en France. Ces migrants sont des mineurs qui ne relèvent de la responsabilité d’aucun adulte et, de ce fait, qui connaissent une situation particulièrement vulnérable. Ce phénomène migratoire prend de l’ampleur et suscite de multiples interrogations autour desquelles se dessinent des positionnements professionnels et politiques clivés. Etant témoin de la rencontre de la subjectivité du mineur et du monde social dans lequel il arrive soudain, il est intéressant de comprendre leurs perceptions et représentations de leur expérience et des nouvelles contraintes qui définissent leur situation actuelle. De ce processus de subjectivation des normes institutionnelles par les mineurs isolés, nous tirons l’un des enjeux principaux de cette recherche : la mise en lumière d’une confrontation entre leur passé et la reconstruction narrative de ce passé comme signe de l’apprentissage et de l’acquisition des « bonnes » justifications, et des capacités d’anticipation des attentes normatives de l’institution. Toutefois, les divergences entre les narrations des mineurs et les attentes de l’institution restent fortes et sont révélatrices. La question du jugement apparait alors comme étant centrale. Le mineur est constamment face au jugement institutionnel et personnel, et sa parole est elle-même conditionnée par le jugement qu’il porte sur son nouvel environnement. Il doit s’orienter dans son existence, faire des choix d’invention de soi, tout en ayant perdu une partie de son système de normes et se retrouve donc à improviser avec le système de valeur d’autrui. En observant les mineurs isolés en situation d’évaluation, nous tenterons de comprendre le lien entre jugement institutionnel et suspicion narrative, la standardisation du rapport mensonge – vérité, et le prix de ce que ce processus représente pour le jeune.


  • Pas de résumé disponible.