Enseignement / apprentissage de l’anglais en classe de langues décentrée (decentered classroom) : des enjeux épistémologiques et méthodologiques aux pratiques pédagogiques.

par Rachel Myers

Projet de thèse en Etudes anglophones

Sous la direction de Sébastien Laurent.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités depuis le 29-10-2012 .


  • Résumé

    Je propose d’examiner comment une pédagogie, qui s’appelle cours ou classe décentrée (decentered classroom), peut être utile pour enseigner une langue étrangère. Cette méthodologie, peu connue en Europe, encourage l’enseignant à quitter son rôle central, forçant les étudiants à participer activement à leur propre apprentissage. L'enseignant met tout en œuvre pour encourager les étudiants à s’impliquer; alors, l’apprenant est conduit à s'interroger sur ses propres idées, à en débattre avec les autres, à les élargir et à les développer. Cette méthode est particulièrement utile dans les cours d'écriture universitaire parce qu'elle exige que les élèves jouent un rôle actif dans l’apprentissage. En regardant les idées centrales de cette méthodologie, on peut comprendre comment cette approche peut être efficace dans le contexte de l’enseignement d’une langue étrangère. Le sujet de discussion est d’importance secondaire: les étudiants se communique dans la nouvelle langue. Ils oublient leurs craintes et, à la place, s’engagent dans la communication. Les étudiants qui s’impliquent activement sont plus engagés, montré par leur performance. Quel est le rôle de l'enseignant? Comment arrive-t-on à corriger les erreurs de grammaire et de vocabulaire? L’enseignant fonctionne en tant que facilitateur, peut poser des questions, demander que d'autres élèves posent des questions, diriger la conversation. Il existe assurément des pauses naturelles où l’enseignant peut intervenir sur les éléments formels de la langue. Mon projet de thèse explore plus profondément l'idée de la classe / cours décentrés, ainsi que d'autres méthodologies (“constructivisme,” “la pratique réflexive,” etc), afin de créer un cadre théorique qui situe cette méthodologie dans un contexte didactique. Les détails de l'enseignement d'une langue étrangère se servant de la classe décentrée seront explorés : captage vidéo et enregistrements audio, questionnaires d’évaluation, examen des stratégies utilisées par l’apprenant pour améliorer ses compétences linguistiques et se documenter.

  • Titre traduit

    Decentered Teaching in the Foreign Language Classroom


  • Résumé

    I propose to examine how the use of the decentered classroom, a pedagogy commonly found in American composition and rhetoric classes, can be fruitful for teaching foreign languages. This methodology removes the teacher from her central role in the classroom and demands an active participation from the students in their learning process. The teacher acts as a facilitator in helping students engage with the material. This is achieved by encouraging students to question their own ideas, to expand them, to elaborate on them, and to debate them. This method is particularly useful in the university writing classroom because it demands that the students take an active role in the learning process. If we look carefully at the main principles of the decentered classroom, we can see how it would be effective in teaching a foreign language. The subject of discussion doesn’t matter: the students are communicating in the target language. They forget how awkward they feel and instead engage in the process of communication. Students who are actively engaged in learning are more committed and their performance reflects this. What is the role of the teacher in this method and how does she correct grammatical and vocabulary errors? The teacher functions as a facilitator, poses questions, directs other students to pose them, and guides the conversation. During this process there are natural pauses and it is during these moments that the teacher can quietly intervene by noting grammar mistakes and discussing them and by writing new vocabulary on the board. My project will explore the idea of the decentered classroom, as well as other teaching and learning strategies (constructivism, reflective practice, etc.), in order to create a theoretical framework for situating this method in a foreign language teaching context. The mechanics of teaching a foreign language via the decentered classroom will be explored by filming and recording classes, and by examining how students improve their language skills and documenting how conversation operates as an effective teaching tool.