La novélisation, du genre littéraire à son écriture à l’école

par Sonia Caignec

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Sylvie Plane.

Thèses en préparation à Sorbonne université , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Sens, texte, informatique, histoire (Paris) (equipe de recherche) depuis le 30-11-2012 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche vise à analyser les comportements de scripteurs novices en situation écologique dans un genre qu’ils n’ont jamais travaillé auparavant : la novélisation. Une première partie de la thèse est consacrée à définir le phénomène littéraire de la novélisation d’un point de vue historique, linguistique et narratologique. Le genre est en effet un inconnu des canons scolaires alors qu’il bénéficie d’une certaine audience auprès des jeunes générations. Le principe de la novélisation se fonde sur l’adaptation livresque d’un discours audiovisuel (film, série, jeux vidéo). Dans le paysage éditorial, elle recouvre des formes très variées de transposition en fonction des intentions portées par l’auteur qui joue des opportunités offertes par la transsémiotisation d’un médium à l’autre. Les deuxième et troisième parties de la thèse se proposent d’observer comment les élèves s’emparent des potentialités du genre, avec ou sans séquence d’enseignement-apprentissage, à partir de plusieurs déjà-là filmiques qui leur sont proposés. Le protocole expérimenté dans 7 classes de primaire et du secondaire fournit un corpus large de 469 textes individuels. Les résultats de l’analyse du corpus permettent de déceler les obstacles qui entravent la mise en texte-mise en œuvre des novélisations mais aussi, d’observer des habiletés déployées par les rédacteurs novices. À l’issue de cette étude, des perspectives de didactisation du genre sont envisagées pour une application et un usage efficient dans les classes.

  • Titre traduit

    Novelization, from a literary genre to its writing in class


  • Résumé

    This research aims at analysing the novice writers’ behaviours, in an ecological situation, in a genre they have never worked on before: novelization. The first part of this thesis is dedicated to the definition of novelization as a literary phenomenon that from a historical, linguistic and narratological perspective. Indeed, this genre is absent from the school curricula while it benefits from a certain audience among younger generations. The principle of novelization is based on a book adaptation of an audiovisual document (film, series, video-games). In the publication world, transposition can be highly varied depending on the intentions of the author who uses the opportunities that the trans-semiotization from one medium to the other offers. The second and the second part focus on how the pupils grasp the potentials of this genre, within or without a teaching-learning sequence, from several pre-existing filmic media that are given to them. The research protocol, which was carried out in 7 primary and secondary school classes, provides a range of 469 individual texts. The results of the analysis of this corpus enable us not only to detect the obstacles that prevent the pupils from writing and implement the novelization but also to observe the skills the novice writers make use of. Following this study, we consider to implement didactization prospects of this genre that will be applied and used efficiently in classes.