Histoire et intertextextualité dans l’œuvre romanesque de Juan Gabriel Vásquez

par Marisella BUITRAGO RAMIREZ

Projet de thèse en Etudes romanes espagnoles

Sous la direction de Eduardo Ramos-Izquierdo.


  • Résumé

    L’objet du présent travail doctoral porte sur la relation intertextuelle sous-jacente aux récits de l’écrivain colombien, Juan Gabriel Vásquez, qui s’informe et enquête sur l’histoire de son pays pour remonter le passé et, par-là, proposer de nouvelles lectures de l’histoire officielle, de ses incertitudes et de la révélation de secrets sur quelques-uns des faits qui ont marqué les avancées et les reculs de la Colombie. En conséquence, cette recherche étudie et analyse cette relation à partir de la transtextualité, catégorie théorique exposée par Gérard Genette, afin de raisonner en profondeur sur les idéologies représentées dans les nouvelles « officielles » de cet auteur et sur l’affleurement de la mémoire historique, ainsi que sur d’autres récits autour desquels émergent des expériences propres et d’autrui, et même des éléments inattendus, susceptibles d’enclencher de nouvelles recherches. Juan Gabriel Vásquez ourdit ses romans à partir d’un amalgame d’idéologies comme la politique, la violence, l’histoire officielle, le legs culturel et l’histoire littéraire de la Colombie, ce avec quoi il recrée un devenir significatif et identitaire de l’histoire de la Colombie, contribuant ainsi à la construction scénique du pays, fragmentée et décomposée en plusieurs périodes de développement par l’application de fausses idées de croissance et de pacification qui n’ont jamais eu lieu. La recherche fournit un apport aux études littéraires de la Nation et sur l’écrivain colombien qui, peu à peu, est reconnu dans le domaine littéraire international.

  • Titre traduit

    History and Intertextual study of the fictional work of Juan Gabriel Vásquez


  • Résumé

    The focus of this this doctoral work is to study the intertextual relationship, in the narrative of the Colombian writer, Juan Gabriel Vásquez. In his narrative he explores and researches about the history of his country in order to inquire on the past and with it. He proposes new readings in relation to the official history, its uncertainties and the unveiling of secrets about some facts that defined the progress or regression of Colombia. Therefore, this research studies and analyzes this relationship from the transtextuality theory exposed by Gerard Genette to reflect deeply on the ideologies represented in the "official" novels of this author, and the appearance of historical memory. As well as other types of narratives in which, own and others experiences appear, bringing unexpected elements to explore new studies. Juan Gabriel Vásquez weaves his novels from a combination of ideologies as politics, violence, the official history, and the cultural legacy, and the literary history of Colombia. He recreates meaningful events about Colombian history, supporting the scenic construction of the country, fragmented and separated into several periods of its development by the application of false ideas of growth and pacification, which have not occurred. The research contributes to the literary studies of the nation as well as to the Colombian writer, who is recognized in the literary international area little by little.