Environnement, stratégies et structures des banques françaises (1984-1989)

par Pascal Benoit

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Sabine Effosse.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec IDHE laboratoire UMR 8533 (laboratoire) depuis le 14-12-2012 .


  • Résumé

    Ce travail a pour ambition de mettre en lumière les interactions entre les stratégies et les structures des banques françaises entre 1984 et 1989, années se caractérisant par des mutations majeures de l’environnement économique, bancaire et financier. L’analyse comparée de la Société Générale, du Crédit Lyonnais et de la BNP doit nous permettre de déterminer les adaptations d’ordre stratégique opérées par les établissements bancaires et plus précisément de mettre en exergue l’évolution de la part des activités de marché au sein de leurs bilans respectifs. Ensuite, nous cherchons à démontrer comment les réformes des unités structurelles dédiées aux marchés de capitaux constituent une réponse des banques à cette « mobiliérisation » croissante des bilans. Par ailleurs, l’analyse des caractéristiques de ces unités et du rôle des cabinets de consultants américains dans leur mise en place doit nous aider à mesurer la pertinence du concept d’américanisation. Enfin, il convient d’apprécier l’incidence de ces choix d’ordre stratégique et structurel sur les performances et les résultats des banques étudiées, en adéquation avec le « modèle SSOP » mis en place par Michael Mayer et Richard Whittington.


  • Pas de résumé disponible.