Pratiques autour des indicateurs de gestion : le cas de la CEFDG

par Guillaume Talut

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Véronique Chanut et de Frank Bournois.


  • Résumé

    L'évaluation est abondamment commentée au sein d'une littérature où elle ne fait pourtant pas l'objet d'un champ disciplinaire spécifique. Son abord se fait par l'intermédiaire des disciplines attenantes, éloignant de la réflexion les activités qui lui sont propres. Cette posture permet en contrepartie de délimiter des catégories générales où sont incluses les contraintes qui "pèsent" sur une évaluation. Ces observations incitent à envisager l'évaluation sous l'angle des activités et des contraintes qui conditionnent celles-ci. Au sein de ces nombreuses activités, l'indicateur quantitatif est un instrument majeur de l'évaluation autour duquel se structurent des formes d'activités. Cette étude s'intéresse à un cas concret de pratiques autour des indicateurs quantitatifs au cours d'une évaluation. Elle aura pour terrain la Commission d'Evaluation des Formations et Diplômes de Gestion (CEFDG) où l'activité d'évaluation des formations nécessite l'utilisation d'indicateurs chiffrés à différentes étapes de la démarche évaluative. Il s'agira d'isoler dans un premier temps des formes d'activités récurrentes mettant en jeu des indicateurs quantitatifs et de détailler les critères contenus dans les catégories générales qui les conditionnent. La portée souhaitée serait d'apporter une pièce à la connaissance de l'évaluation et de la mise en place d'une disposition adéquate de l'organisme évaluatif.


  • Pas de résumé disponible.