Les rites pré-islamiques à Anjouan. Contribution à l'histoire culturelle des Comores

par Abderemane Bourhane

Projet de thèse en Histoire, sociétés et civilisations

Sous la direction de Jean-Aimé Rakotoarisoa.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) , en partenariat avec Institut national des langues et civilisations orientales (Paris) (établissement de préparation) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Résumé La position géographique des Comores, lui a permis d’accueillir plusieurs migrations : Bantou, Austronésien, Proto-Malgache, Arabo-Persan. Ces migrants avaient apporté leur croyance et leur culture respective. Comme témoignage de cette civilisation : l’importance sociale des mwalimu, l’existence des séances de possession, la survivance du culte des esprits Djinns, les cultes des ancêtres et cultes de la nature. Trimba à Nyumakele et Nkoma à Ouani (fête agraire et/ou rites de protection), Mudandra (danse des esprits) au village de Ouzini et Mro-Maji organisée à l’intérieur d’une grotte sacrée font partie des rites pré-islamiques à Anjouan ainsi que les cultes des anguilles sacrée « Mwana-Mroni ». Ces rites s’observent dans les régions habitées par les autochtones « Wamatsaha ». Certains de ces pratiques s’exécutent dans des lieux sacrés appelés « Ziara ». En conclusion, nous avons montré que la monté des « islamistes » appelés aussi « Djawula » risque de faire disparaitre à jamais ces pratiques ancestrales. Mots-clés : Rite, pré-islamique, culte, Nkoma, Trimba, Mdandra, Ziara, anguilles, esprits, grottes.


  • Résumé

    Abstract The geographical position of the comoros, has enabled to host several migrations: Bantu, Austronesian, Proto-Malagasy, Arabo-Persian. These migrants had brought their respective beliefs and cultures. As a testimony of this civilization:: the social importance of the Mwalimu, the existence of possession seances , the survival of Djinn spirit cult, the ancestors cult and devotoion to nature. Trimba at Nyumakele and Nkoma at Ouani (agrarian festival and / or rites of protection), Mudandra (spirit dance) at the village of Ouzini and Mro-Maji organized inside a sacred cave are part of the pre-Islamic rites in Anjouan than the cults of the sacred eels "Mwana-mroni". These rites are noticed in the areas inhabited by the indigenous "Wamatsaha". Some of these practices are performed in sacred places called "Ziara". In conclusion, we have shown that the rise of the "Islamists" also called "Djawula" risks to destroy forever these ancestral practices. Keywords: Ritual, pre-Islamic, worship, Nkoma, Trimba, Mdandra, Ziara, eels, spirits, caves.