Le soin de soi - Motivation et pratiques d'autorégulation de la santé

par Beatrice Vicherat (Stoffel)

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Philippe Carré et de Olivier Las Vergnas.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) depuis le 28-11-2012 .


  • Résumé

    Dans une société où la santé est au cœur de toutes les préoccupations, modifier durablement les comportements des individus constitue un enjeu de taille. En gérant mieux leurs habitudes de vie, les individus peuvent exercer un réel contrôle sur la qualité de leur santé et contribuer ainsi à leur bien-être physique et psychologique. La sphère de la santé est donc un terrain privilégié pour étudier les processus d’autorégulation et pour s’interroger sur les pratiques et les stratégies mises en place par les individus pour rester en bonne santé. Cette démarche est source d’émergence d’une nouvelle culture où le sujet est incité à prendre conscience de ses compétences et de ses savoirs expérientiels. Cette reconnaissance nouvelle de ces savoirs fruits de l’expérience modifie considérablement les schémas existants. Adopter de nouveaux comportements et les maintenir au fil du temps nécessite de croire en sa capacité d’autoréguler sa santé et interroge donc le concept de sentiment d’efficacité personnelle. L’objet de cette recherche est de comprendre ce qui peut motiver un individu à changer ses habitudes mais également pour quelles raisons il maintiendra son effort vers cet objectif initial. Capacités d’autorégulation et d’autocontrôle, autonomie, prise de responsabilité et implication sont autant de qualités que l’individu doit pouvoir solliciter.


  • Pas de résumé disponible.