Poétique des impressifs graphiques dans les mangas (1986-1996)

par Blanche Delaborde

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations

Sous la direction de Michael Lucken.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2012 .


  • Résumé

    Communément appelés « onomatopées », les impressifs graphiques sont des mots mimétiques sonores (onomatopées ou giongo) ou non sonores (impressifs ou gitaigo) qui sont employés dans les mangas. Le plus souvent tracés à la main et intégrés aux dessins, ils tirent leur pouvoir expressif de procédés linguistiques comme l’emploi de nombreuses variantes et néologismes, et de procédés graphiques comme la stylisation ou le traitement métonymique des tracés, ou encore l’exploitation des particularités du système scriptural japonais. Notre étude s’appuie sur un corpus de mangas publiés entre 1986 et 1996, en se concentrant particulièrement sur JoJo’s Bizarre Adventure, d’Araki Hirohiko, Bonobono, d’Igarashi Mikio, et Réincarnations : Please Save My Earth, de Hiwatari Saki. Après avoir examiné en détails ces caractéristiques morphologiques, nous analysons la place et le rôle des impressifs graphiques dans la syntaxe des mangas, en traitant notamment les questions de leur relation d’ancrage aux dessins iconiques, de leur inscription dans l’espace diégétique et de leur appartenance à un réseau textuel complexe. Enfin, nous examinons la façon dont les impressifs graphiques prennent part à la narration et à l’esthétique des mangas à travers leur contribution à l’expression du temps et à l’expression de l’intériorité des personnages.


  • Résumé

    The subject of this dissertation is mimetic words that express sounds (onomatopoeia or giongo) or other types of sensations (gitaigo) that are used in manga. Most often traced by hand and integrated into the drawings, they derive their expressive power from linguistic devices such as the use of numerous variants and neologisms, and graphic devices such as the stylization or the metonymic treatment of the written characters, or the exploitation of peculiarities of the Japanese scriptural system. After having examined in detail these morphological characteristics, we analyze the role of mimetic words in the syntax of manga, by treating in particular the questions of their relation of anchoring to the iconic drawings, of their inscription in the diegetic space and of their belonging to a complex textual network. Finally, we examine the way in which the mimetic words take part in the narration and the aesthetics of manga through their contribution to the expression of time and to the expression of the interiority of the characters. Our study draws on a body of manga of various genres published between 1986 and 1996, with a particular focus on Araki Hirohiko’s JoJo's Bizarre Adventure, Igarashi Mikio’s Bonobono, and Hiwatari Saki’s Please Save My Earth.