Le salut et l'hostilité. Violence et exorcisme dans les œuvres de Henri Michaux et de Jacques Dupin. Poétiques croisées

par Audrey Caquel

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Jean-Michel Maulpoix.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) depuis le 16-11-2012 .


  • Résumé

    Ce travail se propose de confronter les œuvres de Henri Michaux et de Jacques Dupin dans la perspective de la poétique d'une violence tonique, énergétique et salubre, qu'elles mobilisent. Si la violence infligée au langage dans ces deux œuvres s'inscrit dans toute une tendance de la poésie moderne et contemporaine, nous avons souhaité en dégager les points particuliers. Nous avons voulu montrer en quoi elles font d'une violence subie une violence agie et libératoire, comment l'agressivité du dehors y est accueillie et rassemblée pour être contrée. Les mouvements éventuels d'une révolte de l'intime chez Dupin ont également été interrogés. Après avoir travaillé dans une perspective simplement comparatiste, nous avons souhaité nous dégager de cette approche en nous consacrant à une réflexion visant à évaluer la possibilité d'une « poésie efficace » chez Dupin. A ce moment de notre étude, nous avons proposé de mesurer et de jalonner les évolutions et cheminements de l'écriture de celui-ci. Le recours au fonds d'archives déposé par l'écrivain à la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet à la fin des années quatre-vingt-dix s'est alors révélé fructueux.

  • Titre traduit

    Salvation and hostility. Violence and exorcism in Henri Michaux's and Jacques Dupin's works. Crossed poetics.


  • Résumé

    The present work aims at confronting Henri Michaux’s and Jacques Dupin’s works, studied from the poetic angle of an envigorating, energizing and salutary violence that they put in motion. If the violence inflicted to the langage in both those œuvres could only illustrate a trend of modern and contemporary poetry, we wish here to highlight their differentiae. We wish to emphasize how they turn a violence suffered into a violence performed that proves liberating. We also wish to outline how the outside violence is integrated and isolated in their poetry, so as to be better-countered. The possible attempts of a rebellion from the inside in Jacques Dupin’s work have also been questioned. After adopting a merely comparatist approach, we have chosen to focus on considering the potential existence of an "effective poetry" in Jacques Dupin’s corpus. At that point of this work, we propound to measure and landmark the evolutions and developments of his writing. Resorting to the archive fonds that the author donated to the literary library Jacques Doucet in the late nineties has come out most fruitful.