Etude des représentations des rapports sociaux de sexe dans trois genres « féminins » du cinéma hollywoodien classique

par Jules Sandeau

Projet de thèse en Communication, art et spectacle

Sous la direction de Genevieve Sellier.

Thèses en préparation à Bordeaux 3 , dans le cadre de Montaigne-Humanités , en partenariat avec Médiation, Information, Communication, Art (Pessac, Gironde) (equipe de recherche) depuis le 11-09-2012 .


  • Résumé

    Ce projet s’inscrit dans la lignée des approches genrées du cinéma (gender studies), et il prendra pour objet trois genres dits « féminins » (woman’s films) du Hollywood classique : la screwball comedy, le mélodrame, et le film gothique. Centrer nos analyses sur ces trois genres « féminins » du Hollywood classique (début des années 30 jusqu’à la fin des 50) nous permettra de mettre en évidence les discours plus ou moins contradictoires que Hollywood a pu tenir aux femmes à cette période. Replacer ces genres dans l’histoire plus générale des représentations de la société américaine nous permettra de mieux comprendre leur émergence, leur évolution et leur déclin. Nous complèterons notre propos par des analyses approfondies de films appartenant à chacun de ces trois genres, en articulant analyse interne et analyse externe du contexte de production et de réception. Nous espérons ainsi pouvoir montrer en quoi ces films, en tant que productions culturelles, sont par définition polysémiques et ambivalentes, et non des discours univoques qu’on pourrait analyser à partir de l’intention de l’auteur. Enfin, nous intégrerons à notre recherche l’analyse du rôle des stars dans la production et la réception de ces films. Dans la lignée des star studies, nous essayerons ainsi de cerner en quoi la persona de certaines stars (notamment féminines) – comme Katharine Hebpurn, Barbara Stanwyck ou Joan Crawford par exemple – les prédestinaient ou non aux rôles qu’elles ont tenus dans ces genres, et de mesurer ce qu’elles ont pu leur apporter en retour.

  • Titre traduit

    Study of the representations of gender in three women’s film genres of the Classical Hollywood period


  • Résumé

    This outline is to be understood as being a direct continuation of the gender studies of cinema, and will focus on three genres of woman’s films in the Classical Hollywood period : the screwball comedy, the melodrama, and the female gothic. Centering our analyses on these three female genres of the Classical Hollywood period (from the beginning of the 30’s until the end of the 50’s) will enable us to shed light on the sometimes contradictory discourses that Hollywood proposed to women at that period. Resituating these genres in the more general history of the representations of American society will allow us to better understand their emergence, their evolution and their decline. We will support our remarks with detailed analyses of films belonging to each of the three genres, articulating analysis both internal and external to the context of production and reception. We hope in this way to show how these films, as cultural productions, are by definition polysemous and ambivalent, and are not univocal discourses that we could analyze from the intentions of the author. Lastly, we will integrate into our research the analysis of the role of stars in the production and the reception of these films. Drawing on the star studies, we will try and determine how the persona of certain stars (especially female) – like Katharine Hepburn, Barbara Stanwyck or Joan Crawford for example – would predestinate them or not to the parts they played in these genres, and to measure what in return they brought to these genres.