Les différents modes d'évocation des défunts chez les Lingons, les Eduens et les Séquanes au Haut-Empire (Ier -IIIè siècle) : de l'épigraphie à la représentation figurée

par Anne Laure Edme

Projet de thèse en Archéologie

Sous la direction de Daniele Vitali.

Thèses en préparation à Dijon en cotutelle avec Gaggadis-Robin, Vassiliki , dans le cadre de Ecole doctorale Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires (Dijon) depuis le 27-09-2012 .


  • Résumé

    Les modes de représentation divergent selon ces différents critères, et modifient donc considérablement l'aspect et la forme des tombeaux. La tombe d'un membre de l'élite est différente en tous points de celle d'un simple artisan. Cette étude concerne les territoires des Éduens, des Lingons et des Séquanes. Ces trois territoires, proches géographiquement et culturellement, sont assez similaires en ce qui concerne les traditions funéraires. À travers cette étude, des comparaisons pourront être faites au niveau du statut social et de la profession des défunts. Le domaine funéraire a été souvent étudié par les chercheurs, mais surtout dans ce qu'il a de général, et seules quelques études ont été menées ces dernières années. Beaucoup de sujets d'étude possibles sur ce thème n'ont pas été abordés, ou seulement superficiellement. C'est principalement l'architecture des tombeaux et des stèles qui est traitée, et non pas l'aspect sociologique qui peut en découler. Or, via une approche à la fois archéologique et sociologique de l'art funéraire gallo-romain, des éléments jusqu'ici peut étudiés pourront peut-être être mieux appréhendés. Cette étude aurait pour but à la fois de cataloguer les ensembles funéraires de ces espaces géographiques, et d'utiliser ces données comme base pour analyser la société romaine impériale dans les provinces du Nord-Est de la Gaule. De plus, la prosopographie apporte de nombreuses données sur les liens familiaux et la carrière des membres des différentes couches de la société romaine. Que se soit par l'épigraphie funéraire ou par toutes les formes de représentations des défunts, les monuments funéraires sont un miroir précieux de la société romaine.


  • Pas de résumé disponible.